Les charges de dépréciation des prêts du secteur bancaire thaïlandais ont augmenté de plus de 40% en 2020, et la couverture de la provision pour pertes sur prêts s'élevait à 142% des prêts douteux à la fin de l'année.

La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite