Catégories
Économie

Les exportations de riz thaïlandais au plus bas niveau depuis dix ans

Les exportations de riz thaïlandais sont en baisse de plus de 30% par rapport à l’année dernière, anémiées par la sécheresse et handicapées par la force du baht.

L’Association thaïlandaise des exportateurs de riz a réduit ses prévisions pour les exportations de riz en 2020 à seulement 6,5 millions de tonnes, soit son niveau le plus bas depuis une décennie.

La Thaïlande a expédié 3,14 millions de tonnes de riz au cours des six premiers mois de cette année, en baisse de 32,7% par rapport à la même période de l’année dernière.

La valeur d’exportation est de 2,2 milliards de dollars américains, en baisse de 12% d’une année sur l’autre, a déclaré l’Association thaïlandaise des exportateurs de riz.

Sur la base de ces estimations, la Thaïlande pourrait tomber au troisième rang des exportateurs mondiaux de riz, après le Vietnam et l’Inde.

Les exportations de riz devraient ralentir au second semestre de cette année, en raison des achats de riz relativement importants déjà effectués au début de l’épidémie de coronavirus en avril.

Une sécheresse prolongée

Une sécheresse prolongée a fait chuter la première récolte d’environ un million de tonnes et la deuxième récolte d’environ quatre millions de tonnes.

Parmi les autres facteurs négatifs, citons la force du baht, dont le cours est environ 10% plus élevé que l’an dernier, ce qui fait que les prix internationaux du riz thaïlandais sont en moyenne de 50 dollars plus élevés que ceux de ses deux principaux concurrents.

“Les exportations de riz de la Thaïlande sont entravées par une multitude de facteurs négatifs, que ce soit la crise du coronavirus qui a affaibli la demande mondiale, un baht fort qui rend le riz thaïlandais plus cher, ou la poursuite de la sécheresse qui réduit la production”, a déclaré M. Chookiat Ophaswongse, président d’honneur de l’association thaïlandaise des exportateurs de riz.

La Thaïlande a exporté 7,58 millions de tonnes de riz d’une valeur de 131 milliards de bahts en 2019, en baisse de 32% et 25% par rapport à l’année précédente.

De nouveaux concurrents

Aussi, la Thaïlande doit désormais compter avec de nouveaux concurrents plus compétitifs que par le passé.

En première ligne se trouvent le Vietnam et le Cambodge, pays moins productifs en quantité mais proposant des prix plus bas ainsi qu’une variété de riz plus large qui séduit davantage les acheteurs mondiaux.

Lire aussi La Thaïlande peine à redevenir le premier exportateur mondial de riz – Économie – thailande-fr.com
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire