Catégories
Économie Entreprises

Le président de Thai Airways démissionne

Le président de Thai Airways, M. Sumeth Damrongchaitham a présenté sa démission aujourd’hui alors que la compagnie thaïlandaise affronte une grave crise financière

Le conseil d’administration de la compagnie aérienne thaïlandaise a approuvé la démission du président de Thai Airways, M. Sumeth Damrongchaitham, lors d’une réunion extraordinaire qui s’est tenue aujourd’hui jeudi 12 mars.

Aucune raison précise n’a été avancée pour expliquer la démission du président de la compagnie aérienne thaïlandaise, mais les médias thaïlandais font état de désaccords sur la façon dont le gouvernement gère la crise du coronavirus.

Déficits et réduction d’activité due au Covid-19

Le 2 mars, la compagnie aérienne publique avait annoncé ses résultats pour 2019 avec une perte nette de 12 milliards de bahts (383 millions de dollars), clôturant ainsi sa troisième année consécutive dans le rouge.

L’épidémie de COVID-19 est à l’origine de nouvelles difficultés financières pour le transporteur, l’obligeant à réduire ses opérations au cours du premier trimestre de cette année, qui est généralement une des trimestres les plus rentables pour Thai Airways.

Thai Airways a décidé à partir du 21 février de réduire la fréquence de ses vols vers plusieurs pays comme la Chine, le Japon et la Corée pour tenir compte de la baisse des réservations due au Covid-19.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • bon debarras il nous a bien mal servi nous ne volons plus sur thai airways a cause de ses “policies” a la co.n de ses billets surtaxes pour des avions pourris et et ou il faut payer un bonus de 90 euro par vol pour avoir une place 1 er rang ou sortie de secours !

    bon vent sumeth !!!

    • Je vous comprends , le personnel est à peine correcte et n’a aucune empathie. Nous connaissons cette compagnie depuis 20 ans. C’est notre 13 ième séjour en asie . Depuis 3 ans ça se dégrade. J’ai déjà eu l’occasion de le signaler il y a 3 ans.

  • Pourriez vous vous relire avant de publier une information. C’est un peu pénible de lire un tout petit article de quelques lignes avec plusieurs fautes par négligence.

    • Désolé mais votre remarque est triste …C’est vraiment mesquin et minable de s’en prendre à des gens qui essayent simplement de s’exprimer…On ne naît pas tous égaux…Et
      pas socialo

  • @ Laman Lire le message de la rédaction de Thaïlande-fr et y répondre serait aimable de votre part. Eux au moins, s’intéressent à leurs lecteurs et acceptent leurs remarques contrairement au “Petit journal de Bangkok”.

  • Dans bcp de compagnies il faut payer pour réservation de siège très satisfaite de la compagnie thaï airways

  • Nous mettre des potiches à l’entrée des avions, pour qu’après il n’y ai aucune empathie avec le voyageur, je trouve cela dommageable.

  • Nous avons connu cette compagnie il y a une vingtaine d’années. Petit à petit nous l’avons vu se dégrader, comme partout , même dans les hôtels en Thailande. Un personnel de plus en plus indifférent, faisant le service très rapidement, ne distribuant pratiquement plus de boisson, pendant le vol de nuit, plus rien de gratuit, un service minimaliste. Un personnel a pleins sympathique. Notre dernier voyage en Thailande du 14 décembre 2019 au 15 février 2020, nous devions voyage sur un 380 , nous avons vu notre vol dirigé sur un autre avion et avons du payer pour avoir des places avec un espace plus important pour les pieds. En Thailande , nous avons fait plusieurs vols interne et il n’y a plus rien qu’un misérable sandwich. Mon époux a demandé une couverture qu’il a eu de la peine à obtenir. Un autre passager , s’est vu attribuer une couverture déjà utilisée. Nous avons connu du personnel plus efficace, de vrais couverts, des verres en verre , un service de qualité. Inquietant de voir le changement. C’est notre 13 ieme voyage en Thailande et la comme partout , ça devient misérable.