Catégories
Économie

La croissance thaïlandaise pourrait être inférieure à 2% en 2020

Les prévisions de croissance de la Thaïlande sont revues à la baisse, en grande partir pour tenir compte des effets négatifs du coronavirus

Crise du COVID-19, chute du tourisme en provenance de Chine et exportations en baisse risquent d’entraîner la croissance thaïlandaise en deçà du seuil des 2%.

Alors que le gouvernement vient tout juste d’annoncer le chiffre de 2,4% pour la croissance de 2019, les prévisions de croissance ont été revues à la baisse pour 2020, en raison de l’impact du coronavirus sur le tourisme.

Don Nakornthab, directeur principal du département économique de la Banque de Thaïlande, a déclaré lors d’un séminaire d’affaires que « le premier trimestre 2020 devrait être le plus faible de l’année, avec une croissance très probablement inférieure à 1% », 

Pour l’ensemble de l’année la croissance économique de la Thaïlande avoisinerait  seulement le seuil des 2%. Les prévisions initiales de la banque centrales étaient de 2,8% pour l’année 2020.

Le tourisme au point mort

Des prévisions moins encourageantes que prévues notamment en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus qui sclérose le tourisme, secteur majeur de l’économie thaïlandaise représentant près de 20% du PIB annuel du pays.

Les dépenses des touristes étrangers représentent à elles seules 11 % du PIB de l’année dernière.

Les exportations devraient également se contracter a déclaré jeudi 13 février un haut responsable de la banque centrale de Thaïlande. 

Si le pays est tant affecté par l’épidémie mondiale, c’est principalement à cause du retrait de la Chine des échanges internationaux.

Jusqu’à présent, la Chine était le principal partenaire commercial de la Thaïlande, notamment avec ses  11 millions de touristes (2019), et par le biais de son commerce extérieur.

Cinq millions de touristes en moins pour 2020

Loin d’être optimiste, le ministère du tourisme a également annoncé qu’il prévoyait une baisse de 5 millions de touristes étrangers sur l’année 2020.

Parmi eux, ils seraient deux millions de voyageurs chinois selon une estimation de l’Autorité du tourisme de Thaïlande. Cette baisse entraînerait une perte de 250 milliards de baht, soit 1,5 % du PIB, a déclaré M. Don.

Des exportations en baisse de 0,5%

Deuxième marché d’exportation de la Thaïlande, le retrait des livraisons vers la Chine menace également la croissance économique. 

Alors que les prévisions étaient à la hausse, les exportations devraient finalement chuter de 0,5%. 

La dépréciation constatée du baht ne suffira pas à relancer les exportations a indiqué M. Don. Le baht ne serait toujours pas conformes aux fondamentaux économiques, même s’il s’est déprécié de 4% par rapport au dollar américain depuis le début de cette année

La décision de la Banque de Thaïlande de réduire le taux directeur à 1%, un record pour le pays, ne sera certainement pas suffisante à confié M.Don. Il s’agissait davantage d’un signal envoyé aux différents secteurs économique pour qu’ils viennent soutenir davantage l’économie nationale.

Laisser un commentaire