Le gouvernement thaïlandais a entamé la réalisation d’un plan très ambitieux visant à construire un réseau ferroviaire reliant la Thaïlande aux autres pays de la région, tels que Singapour et la Chine.

La construction d’un chemin de fer à grande vitesse, utilisant la technologie chinoise, est au cœur du projet de la Thaïlande qui ambitionne de se positionner comme le centre logistique de l’Asean. 

La Chine n’a qu’une dizaine d’années d’expérience dans l’exploitation de trains à grande vitesse, mais elle a déjà rattrapé le shinkansen japonais en termes d’avancées technologiques.

Le gouvernement thaïlandais a déjà commencé la construction de certaines routes (notamment la ligne Bangkok Nong Kai qui reliera ensuite Bangkok à Kunming via le Laos) et continuera à lancer des appels d’offres pour le projet, a déclaré récemment le vice-ministre thaïlandais des Transports, Pailin Chuchottaworn.

Le premier itinéraire, un projet sino-thaïlandais reliant Bangkok et Nong Khai dans l’extrême nord-est, est actuellement en construction et devrait être achevé d’ici 2023.


Nikkei Asian Review estime toutefois que les ambitions ferroviaires chinoises à grande vitesse en Asie du Sud-Est ne s’arrêtent pas à Bangkok.

Dans le cadre de son réseau ferroviaire pan-asiatique de 3 000 km, les lignes ferroviaires chinoises s’étendront encore plus au sud, à travers la Malaisie jusqu’à Singapour.

La route vers Singapour et la Chine

Les Bangkokiens peuvent difficilement imaginer que leur prochain voyage à Pékin pourrait commencer à Bang Sue, écrit récemment le Bangkok Post

« Les Thaïlandais seront bientôt en mesure de prendre des trains à grande vitesse pour la capitale chinoise et Singapour depuis la gare centrale de Bang Sue au nord de Bangkok », a déclaré le vice-ministre des Transports, Pailin Chuchottaworn.

La nouvelle gare centrale de Bangkok (Bang Sue) sera la plus grand d’Asie du Sud-Est

La gare de Bang Sue, dont le chantier est à 70% achevé, devrait être la plus grande ferroviaire de l’Asean. La station de quatre étages couvrira une superficie de 300 000 mètres carrés et sera entourée d’un vaste zone commerciale et résidentielle au nord de Bangkok.

Ce sera la première fois que la Thaïlande disposera d’un réseau de transport aussi moderne et étendu, qui couvrira 3 193 kilomètres pour un coût d’environ 2,07 trillions de THB (67,3 milliards USD).

Ce plan s’inscrit dans le cadre de l’initiative chinoise «Ceinture et route» (Belt and Road Initiative ou BRI), conçue pour créer une infrastructure de transport permettant à la Chine d’importer de l’énergie et d’autres ressources vitales.

3.6/5 (9 Reviews)

Laisser un commentaire