Catégories
A la Une ASEAN Entreprises

La Thailande, centre mondial de production automobile

La Thailande est aujourd’hui un centre de production automobile de classe mondiale qui se situe au 13e rang dans le monde.

L’industrie automobile thaïlandaise a connu une croissance forte et régulière depuis ses débuts en 1961 avec une seule usine d’assemblage automobile. La Thaïlande est aujourd’hui un centre de production automobile de classe mondiale qui se situe au 13e rang dans le monde. 

Aujourd’hui presque tous les grands constructeurs automobiles du monde, et fabricants de pièces et composants ont mis en place des unités de production dans le royaume.La  Thaïlande a prévu de produire 1,4 million de véhicules en 2010, dont 800000 destines a l’exportation. Les principales entreprises automobiles implantées en Thaïlande sont Ford, General Motors, BMW, Daimler Chrysler, Mitsubishi, Mazda, Toyota, Isuzu, Honda et Nissan.

La Thailande pourrait produire 2,4 millions de véhicules d’ici 2015

Le Thailand Automotive Institute prédit que le royaume devrait dépasser l’Espagne, le Canada et le Mexique pour entrer dans le top 10 mondial en atteignant l’objectif de capacité de 2,3 millions d’unités en cinq ans.

La confiance des investisseurs dans l’industrie automobile en Thaïlande n’a pas fléchi en 2010 malgré les troubles politiques. Ford Motor Company  a dévoilé un plan pour construire une usine de 15 milliards de bahts (450 millions de dollars)  dans la province de Rayong.

Joe Hinrichs, vice-président et président de Ford en Asie-Pacifique et en Afrique, a déclaré que ce nouveau projet souligne l’engagement à long terme de l’entreprise américaine en Thaïlande.

La décision de construire notre nouvelle usine a été appuyée la logistique et les infrastructures d’exportation disponibles en Thaïlande

a t-il fait remarquer.
Toyota Motor Thaïlande a également récemment annoncé qu’elle investira 4 milliards de baht pour agrandir son usine de la province de Chachoengsao à 200.000 unités par an, car la capacité actuelle ne parvient pas a satisfaire la demande mondiale croissante. L’une des principales lignes de production de  l’usine sera celle des véhicules à usages multiples ou IMV (véhicules entre le 4X4 et la grosse berline) ainsi que la production de modèles hybrides comme la Prius.

Une plate forme mondiale de production automobile

Usine Ford Rayong Thailande
Ford Motor Company a dévoilé un plan pour construire une usine de 450 millions de dollars dans la province de Rayong

Troisième grand constructeur a dévoiler des plans d’expansion cette année, Mitsubishi Motors Corp a annoncé son intention de construire une usine de 15 milliards de bahts de fabrication d’éco-voiture dans la province de Chonburi. Cela représente le plus important d’investissement de la société, et sa plus grande installation en dehors du Japon. L’usine aura une capacité annuelle de 200.000 petites voitures économes en carburant aux normes « eco car », et la production devrait aussi commencer en 2012.

La Thaïlande sera notre plate-forme d’exportation mondiale pour les petites voitures », a déclaré aux médias locaux Osamu Masuko, Président de Mitsubishi Motors .

Les fabricants de pièces détachées ont suivi le mouvement

Pièces et composants sont un autre secteur dynamique dans l’industrie automobile thaïlandaise. La Japan Automobile Manufacturers Association décrit la qualité de la Thaïlande et de la production de pièces automobiles comme la plus élevée de toutes les nations de l’ASEAN. Les fabricants locaux de pièces approvisionnent près de 100% des composants utilisés dans l’assemblage des motos, et environ 85% des pièces utilisées dans l’assemblage des pick up, et 70% pour les voitures particulières.

Il existe déjà environ 2.390 de ces fournisseurs dans le royaume, dont environ 700 sont des équipementiers, ou des fabricants d’équipement d’origine. Beaucoup de fabricants de pièces détachées  tels que Valeo France,  Bosch en Allemagne, et Denso Japon, Mitsuba et Mitsubishi ont suivi leurs clients lorsqu’ils ont choisi de délocaliser leur production en Thailande.

La région Asie-Pacifique est sans doute le plus dynamique du monde. Il ne fait aucun doute qu’elle continuera à être un moteur de la croissance future de l’entreprise

a déclaré Alan Mulally, PDG de Ford Motor Company. Il a fait ces remarques lors d’une vidéo conférence de presse à l’Hôtel Plaza Athénée de Bangkok pour lancer son nouveau projet de production en Thaïlande. Géant de l’automobile, Ford Motor Company, est déjà un des principaux investisseurs en Thaïlande. En juin, Ford a annoncé un nouvel investissement de 450 millions de dollars pour construire une usine de 750 000 m² de construction automobile dans la province de Rayong. L’usine devrait commencer la production en 2012, avec une capacité initiale de 150.000 unités.

La région Asie Pacifique objet de toutes les attentions

L’usine représente un pas supplémentaire de Ford vers son implantation dans la région Asie-Pacifique, qui devrait représenter 40% de la croissance de l’industrie automobile mondiale dans la décennie à venir.

L’industrie automobile connaît une croissance rapide en Asie, partout de la Chine à l’Inde à la Thaïlande, et dans les marchés de l’ASEAN. Même pendant le ralentissement économique mondial, le marché automobile de l’Asie-Pacifique a augmenté, et actuellement nous assistons à une augmentation de 15% par rapport à l’an dernier. C’est une des raisons pour les quelles nous avons besoin de cette nouvelle installation en Thaïlande, pour avoir des capacités de production supplémentaires dans cette région.

a ajouté Joseph R. Hinrichs, vice-président Ford Inc et président, en Asie et en Afrique

Ce dernier investissement de Ford représente également une contribution significative à l’économie thaïlandaise. Il ouvre la possibilité de créer 11.000 emplois:  près de 2.200 travailleurs directement avec la nouvelle unité de production Ford, et 8800 supplémentaires par le biais des fournisseurs locaux et des concessionnaires.

Olivier Languepin

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire