Catégories
Actu Économie

Suvarnabhumi, un Eldorado au parfum de scandale

A quelques jours de son ouverture, l’aéroport de Suvarnabhumi, objet de nombreux scandales, laisse beaucoup d’incertitudes. La lettre d’information et d’analyse francophone, Focus Asie du Sud-Est, consacre ce mois-ci un dossier complet aux dessous de ce projet « thaksinesque » à l’image de la politique du Premier ministre

A quelques jours de son ouverture, l’aéroport de Suvarnabhumi, objet de nombreux scandales, laisse beaucoup d’incertitudes. La lettre d’information et d’analyse francophone, Focus Asie du Sud-Est, consacre ce mois-ci un dossier complet aux dessous de ce projet « thaksinesque » à l’image de la politique du Premier ministre

Le moins que l’on puisse dire est que Suvarnabhumi (prononcer souwanaphoum) se sera fait attendre. Initié il y a cinquante ans, le projet du nouvel aéroport traînait d’une administration à l’autre jusqu’à ce qu’en 2001 l’entreprenant Thaksin prenne les choses en main. Mais voilà, il semblerait que l’efficacité du Premier-ministre-chef-d’entreprise rime aussi avec conflits d’intérêts, opacité et corruption, ce qui devrait réserver quelques surprises aux usagers.

Ouverture chaotique en perspective

La lettre d’information francophone Focus Asie du Sud-Est met en lumière ce mois-ci dans un dossier de six pages les dessous d’un projet miné par les conflits d’intérêts politiques et financiers au cœur de nombreux scandales de corruption. Selon le mensuel francophone, l’ouverture de Suvarnabhumi, prévue le 28 septembre, laisse tout d’abord présager une transition avec Don Muang quelque peu chaotique. L’aviation civile internationale a averti que Suvarnabhumi ne serait pas prêt pour une exploitation commerciale à cette date, tandis que les firmes aéronautiques, elles, s’inquiètent des conditions de déménagement et d’installation depuis l’ancien aéroport, dans la nuit du 27 au 28. Certaines ont d’ailleurs commencé à annuler des vols le 28 afin d’éviter la pagaille.

Plus grand, plus cher, moins pratique

Avec une architecture ultra-moderne et des chiffres impressionnants qui en font un des plus grands aéroports de la région, jusqu’à son nom qui évoque un Eldorado mythique d’Asie du sud-est, Suvarnabhumi promet des améliorations, que ce soit en terme d’image, de service ou de retombées économiques pour le pays. Mais cela ne devrait pas aller sans quelques déceptions.

lire la suite sur

Pierre Queffélec (www.lepetitjournal.com Bangkok) Mardi 12 septembre 2006

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire