2 671 nouveaux cas de COVID-19, dont 604 parmi les détenus, et 23 décès supplémentaires ont été enregistrés aujourd’hui (dimanche), alors que la Thaïlande se prépare pour le lancement d’une campagne nationale de vaccination de masse qui doit démarrer demain.

58 clusters de COVID-19 signalés à Bangkok

 Bangkok, la capitale de la Thaïlande, compte à présent 58 clusters de COVID-19, qui ont été placées sous surveillance maximale, a déclaré le Centre d’administration de la situation COVID-19 (CCSA).

Parmi les clusters de Bangkok figurent certains des centres commerciaux les plus populaires de la capitale, tels que Siam Square, Siam Discovery et Siam Paragon, où plus de 100 cas d’infection ont été signalés, selon le porte-parole du CCSA, Taweesin Visanuyothin.

Selon le CCSA, 675 nouveaux cas ont été enregistrés à Bangkok aujourd’hui, ce qui maintient la capitale en tête de liste des provinces avec le taux d’infection quotidien le plus élevé au cours des dernières semaines.

Les neuf autres provinces sont : 

  1. Phetchaburi : 196 
  2. Nonthaburi : 163 
  3. Samut Prakan : 124 
  4. Songkhla : 89 
  5. Trang : 58
  6. Pathum Thani : 51 
  7. Ayuthaya : 44 
  8. Chachoengsao : 35
  9. Samut Sakhon : 28

Deux nouveaux clusters ont été découverts à Bangkok, dans un centre de logement pour ouvriers du bâtiment du district de Bang Na et dans une communauté du district de Sathorn.

Parmi les décès recensés aujourd’hui, 12 sont des hommes et 11 femmes, âgés de 32 à 79 ans. Dix d’entre eux étaient à Bangkok et le reste dans d’autres provinces.   La plupart d’entre eux avaient des maladies sous-jacentes.

76 cas importés du Cambodge

Sur les 83 cas détectés parmi les arrivées étrangères, 76 provenaient du Cambodge, dont 16 sont des personnes entrées en Thaïlande par des passages frontaliers naturels.

Le porte-parole du CCSA, le Dr Taweesin Visanuyothin, a appelé tous les Thaïlandais au Cambodge à rentrer légalement en Thaïlande, en s’inscrivant en ligne ou en contactant directement l’ambassade thaïlandaise ou le bureau consulaire thaïlandais au Cambodge.

La Thaïlande est restée pendant plusieurs mois sans un seul cas confirmé de transmission locale en 2021, mais l’épidémie s’est soudain propagée à partir des boîtes de nuit de luxe de Bangkok pour envahir les bidonvilles qui bordent les autoroutes et les voies ferrées de la capitale. Dans ces quartiers exigus et surpeuplés, la distanciation sociale est impossible.

« Les riches font la fête et les pauvres en subissent les conséquences »

Les infections se sont également propagées aux prisons, aux dortoirs où s’entassent les travailleurs du bâtiment et aux usines.

« Les riches font la fête et les pauvres en subissent les conséquences », a déclaré Sittichat Angkhasittisiri, un président de quartier du plus grand bidonville de Bangkok, Khlong Toey, où le coronavirus a infecté des centaines de personnes selon un article paru aujourd’hui dans le New York Times.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Join the Conversation

3 Comments

  1. Bonjour,
    Pour les français, on fait comment pour se rendre à Phuket dés son ouverture puisqu’il n’y a aucun vol au départ de France ?

  2. Si il y pleins de vol, mais vous avez intérêt à fournir tous ce qui est demandé pour rentré en Thailande et respectez un confinement pendent 15 jours.
    Une assurance Covid, être vacciné ..!.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.