Catégories
Tourisme

Le tourisme thaïlandais prospecte de nouveaux marchés

De janvier à octobre 2010, la Thailande a accueilli près de 12 millions de touristes, soit une augmentation de 13,3% par rapport à la même période en 2009.

Après la crise politique et les manifestations des “Chemises Rouges” en avril et mai dernier, ainsi que les inondations meurtrières qui ont frappé le pays en octobre faisant plus de 225 morts, les acteurs du tourisme en Thaïlande, attendent toujours un retour à la normale

Il y a six mois, le rassemblement dans le quartier commerçant de Ratchaphrasong de milliers de “Chemises Rouges”, sympathisants de l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra et opposants à l’actuel gouvernement, avait paralysé le centre de la capitale. Les manifestations s’étaient conclues par des affrontements entre l’armée et les “Chemises Rouges” tuant plus de 35 personnes.

L’effondrement redouté du tourisme ne s’est pas produit

Le danger alors présent, et la couverture médiatique avait incité les ambassades de nombreux pays à déconseiller la Thaïlande comme destination de voyage. Le nombre de touristes avait alors baissé de près de 21% comparé aux arrivées de l’année 2008.

Resort Ko Samui
La Tourism Authority of Thailand (TAT) a décidé de rechercher davantage de visiteurs en provenance des marchés émergents à partir de l'année prochaine, en particulier l'Indonésie, le Brésil et l'Argentine.

Mais l’effondrement redouté ne s’est pas produit :  les autorités du tourisme en Thaïlande ont annoncé une hausse autour de 10% pour la fin de cette année. De janvier à octobre 2010, le Royaume a accueilli près de 12 millions de touristes, soit une augmentation de 13,3% par rapport à la même période en 2009.

Les voyageurs français sont également plus nombreux avec une augmentation de 8% sur l’année en cours, soit 450 000 Français en visite sur le sol thaïlandais.  Au total, l’année 2010 devrait s’achever avec 15 millions de visiteurs, en augmentation de 10%.

Appuyé par le gouvernement, la TAT (Tourism Authority of Thailand) avait mis tout en œuvre afin de relancer le tourisme et redorer l’image du Royaume. De nombreuses promotions et soldes ont été organisées afin d’attirer les acheteurs, avec l’utilisation  de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter  à destination des jeunes voyageurs. Le gouvernement a aussi renouvelé la gratuité des visas de tourisme afin d’inciter les touristes étrangers à visiter la Thaïlande.

La Thailande se tourne vers les pays émergents

La Tourism Authority of Thailand (TAT) a aussi décidé de rechercher davantage  de visiteurs en provenance des marchés émergents à partir de l’année prochaine, en particulier l’Indonésie, le Brésil et l’Argentine.

Le directeur de la TAT ,Suraphon Svetasreni estime que les économies émergentes devrait compenser l’année prochaine le ralentissement attendu sur les marchés européens et américains.

Les touristes de l’Europe voyagent moins en raison de leurs problèmes économiques et la hausse du baht rend les voyages en Thailande plus coûteux pour eux

a déclaré le directeur de la TAT

L’Indonésie a 230 millions d’habitants, le quatrième pays le plus peuplé après la Chine, l’Inde et les États-Unis. Deux millions d’Indonésiens visitent la Malaisie et Singapour chaque année: un potentiel de croissance important pour la Thailande.

La TAT cherche en parallèle à augmenter les chiffres du tourisme domestique, mais à la suite de pluies torrentielles, les régions nord et nord-est de la Thaïlande ont été submergées par des inondations, faisant plus de 225 morts et ravageant terres et habitations. Alors que les dégâts matériels et les compensations aux familles sinistrées s’élèvent à des sommes considérables pour le gouvernement, près de 10 milliards de bahts, ce dernier doit également faire face à une perte de plus de 200 millions de bahts dans le secteur du tourisme. En effet, face au désastre, de nombreux thaïlandais ont dû annuler leur réservation d’hôtel.

Le tourisme en Thaïlande reste tributaire des incertitudes politiques

Dans une interview accordée au Bangkok Post, Prakit Chinamourphong, président de la Thai Hotels Association (THA), constate que beaucoup de voyageurs choisissent de visiter Hong-Kong ou Singapour alors que les prix des hôtels de ces deux pays sont bien plus élevés qu’en Thaïlande.

L’incertitude politique qui reste la plus grande menace pour l’industrie touristique car nous ne savons pas combien de temps l’état d’urgence va se poursuivre dans certaines régions. La Thaïlande a reçu de nombreux prix pour le tourisme. Il est triste de voir comment les choses ont évolué. Nous offrons des produits bien meilleurs mais ce sont les Thaïlandais qui ont eux-mêmes endommagés leur pays.

La TAT indique que le taux de réservations de chambres d’hôtels à Phuket pour les mois de novembre et décembre s’élève à 70%, alors qu’il est habituellement de 80-85%. Il en va de même pour Chiang Mai avec 50% de chambres réservées face aux 70-80% habituels.

Melaine Brou

  • “Il est triste de voir comment les choses ont évolué” cela est certain. “Ce sont les Thaïlandais qui ont eux-mêmes endommagés leur pays”  rien n’est moins sur,  mais c’est le régime autoritaire et totalitaire du gouvernement qui conduit le pays a sa perte.

  • La Thailande est un pays merveilleux
    . Venez y sans crainte et ce pays est un pays très sécurisé, bien mieux que des pays comme la Tunisie, le Maroc, l’Egypte etc….