Le tourisme en Thaïlande se porte bien : c’est n’est pas vraiment nouveau. Mais ce qui est moins connu, c’est que les Thaïlandais eux mêmes sont de plus en plus nombreux à voyager à l’étranger.

Grâce à la croissance régulière d’une classe moyenne doté d’un fort pouvoir d’achat et au marketing intense des compagnies aériennes, le nombre de voyageurs thaïlandais à l’étranger devrait atteindre les 10 millions cette année, contre 5,3 millions en 2011 et 8 millions en 2016.

Selon un rapport de Travel Impact Newswire, la facilité d’accès est un facteur majeur du futur choix de destination pour les Thaïlandais qui souhaitent voyager à l’étranger.

Le Japon, qui a éliminé les visas pour les Thaïlandais en 2013, est devenu la destination qui enregistre la croissance la plus rapide auprès des touristes thaïlandais. La Corée et Taïwan ont suivi l’exemple japonais ainsi que la Russie.

Ces pays intensifient leurs campagnes de marketing et de promotion pour réduire l’écart entre le nombre de touristes qui visitent la Thaïlande et le nombre de Thaïlandais qui visitent leur pays.

Source : https://www.travel-impact-newswire.com
Source : https://www.travel-impact-newswire.com

Les voyages en provenance de la Thaïlande devraient atteindre les 10 millions cette année, selon un premier rapport d’étude de marché complet sur ce qui devrait être le « Next Big Thing » dans le tourisme en Asie-Pacifique.

Le rapport exhorte aussi les pays occidentaux à mettre à jour leurs campagnes de marketing pour pouvoir profiter de cette nouvelle source de revenus touristiques.

Voyager en Europe : un processus de visa « insultant et coûteux »

Le rapport décrit également les processus de demande de visa pour l’Europe, le Royaume-Uni, l’Amérique du Nord, l’Australie et la Nouvelle-Zélande comme étant « insultant, offensant et coûteux ».

Selon le rapport, « Près de 90% de la documentation requise est identique, avec des variations compliquées dans les règles et les règlements. Technologiquement, il devrait être possible de mettre au point un système de visa unique.

En plus on ne voit pas clairement quelles sont les menaces à la sécurité ou à l’immigration que ces pays demandeurs de visa espèrent atténuer.

Certaines des questions posées dans les formulaires de demande sont totalement hors de propos. L’exigence d’une preuve de soutien financier est également discutable à une époque où des milliers de Thaïlandais aisés ont des cartes de crédit internationales et sont bien mieux lotis financièrement que certains citoyens des pays exigeant des visas. »

Le rapport exhorte également les pays d’Asie du Sud à assainir leurs politiques en matière de visas.

« L’Asie du Sud dans son ensemble est réduite à néant parce que seuls les Maldives donnent un accès sans visa aux Thaïlandais. L’Inde, le Pakistan, le Bangladesh, le Bhoutan et Sri Lanka exigent tous des visas. Bien que l’Inde et le Sri Lanka aient des visas en ligne, cumulativement, les facteurs de coût et de temps impliqués dans l’obtention des visas réduit l’attrait de ces pays vis-à-vis des pays concurrents.  »

Une table ronde aura lieu le lundi 11 juin à 19 heures au Club des correspondants étrangers de Thaïlande à 19 heures pour commenter le contenu de ce rapport sur les voyages à l’étranger des Thaïlandais.

Les participants au débat sont :

M. Yuttachai Soontornrattanavej, vice-président, Association thaïlandaise des agents de voyages

M. Korakot Chatasingha, Directeur régional de Thai Airways International.

Son Excellence Mme Kshenuka Seneviratne, Ambassadeur en Thaïlande, Sri Lanka

M. Brian Sinclair-Thompson, directeur de Discover the World (Thaïlande) Co. Ltd et ancien directeur de la Thaïlande de Swissair.

M. Muqbil, qui présentera également le rapport en début de séance, modérera également la session

LIEU: FCCT, Penthouse (dernier étage), Centre Maneeya, Ploenchit, Bangkok. (Prendre le Skywalk directement dans le Maneeya Center depuis la station BTS de Chitlom)

Membres FCCT: entrée gratuite, non-membres 450 Baht, journalistes thaïlandais et étudiants avec une pièce d’identité valide: 150 Baht

 

Votre avis ?

1 commentaire

  1. Pacsé depuis 10 ans avec une siamoise , tous les ans 70 copies pour lui garantir 1 visa tourisme visite privée en FRANCE pour aller profiter 90 jours de ma villa gauloise et faire marcher l ‘économie française moribonde .
    TLS 1200 b 60 € le visa & les déplacements à BKK
    idem pour sa fille , 2 dossiers séparés , mais identiques

    tout va bien en FRANCE l ‘on préfère les touristes arrivant en grappes par les plages italiennes sans passeport , ni visa , ni argent , mais avec des Iphone

    Chez TLS tous les ans , je rencontre de plus en plus de familles thaies ( couple 100% thais avec enfants ) qui viennent pour demander leur visa pour la FRANCE ; donc des gens qui ont les moyens de voyager loin et dans 1 pays cher . Je ne sais s’ils obtiennent satisfaction . Mais je trouve qu ‘il y pas mal de couples thais sur les vols ThaiAirways .

     

Laisser un commentaire