Catégories
A la Une Bangkok Tourisme

Marché flottant de Bangkok : retour aux sources ou gadget touristique ?

Les touristes devront se dépêcher pour aller découvrir le nouveau marché flottant de Bangkok. A moins d’une prolongation surprise, qui n’est pas au programme pour l’instant, il devrait fermer le dès le 1er mars.

Un marché flottant, situé le long du klong Phadung Krung Kasem, a été inauguré à Bangkok le 12 février par le Premier ministre, le Général Prayut.

Ce marché essaye de créer une nouvelle attraction et un lieu de passage obligé pour les touristes, avec pour objectif de promouvoir la culture thaïe.

Le marché flottant de Bangkok se tient tous les jours jusqu’au 1er mars 2015 au Khlong Phadung Krung Kasem à proximité de Government House, du pont Orathai Phadung au pont Makkhawan, dans les vieux quartiers de la ville connus comme l’île de Rattanakosin.

Le marché comprend 60 bateaux et est ouvert de 15h00 à 20h00, et les 80 stands terrestres, de 11h00 à 20h00.

C’est le Général Prayut Chan-o-cha qui est à l’initiative de l’ouverture du Klong Talad Krung Kasem. Il désirait faire revivre la culture thaï traditionnelle des marchés flottants qui prospéraient autrefois dans les canaux de la ville.

C’est donc une sorte retour aux sources que souhaite promouvoir le gouvernement, en ressuscitant une tradition qui intéresse aujourd’hui davantage les touristes que les Thaïlandais.

Des pontons en plastiques ont été construits permettre aux touristes de déambuler sur l’eau sur des radeaux et de s’approcher des bateaux. Ceux-ci vendent en majorité des plats cuisinés, d’une grande variété, mais aussi des fruits et légumes.

C’est un marché typique thaïlandais qui permet de goûter aux spécialités locales, de découvrir un artisanat inconnu, l’occasion aussi de croiser des chapeaux traditionnels… Une parenthèse qui se veut authentique et dépaysante, pour s’échapper un instant de la mégapole bruyante et tentaculaire qu’est devenue Bangkok.

La vie au bord du klong (canal)

Pour le moment, il est difficile de savoir si cette initiative pourra perdurer au delà des quelques semaines que constitue cette première expérience.

Un des obstacles majeurs qui devra être surmonté pour populariser les marchés flottants sera de permettre un meilleur accès à ceux-ci.

«Beaucoup de personnes ont aujourd’hui oublié qu’il y avait un autre mode de vie le long des nombreuses voies navigables de la capitale.

Pendant longtemps, se déplacer sur le canal était le moyen de transport principal dans, et autour, de la capitale. Si nous pouvons combiner les voies navigable avec les transports modernes, nous pourrions favoriser une forme de retour à la vie traditionnelle. »

a expliqué M. Thiranant Chuang-phichit, le directeur des études à Thonburi, du centre historique du Klong Phadung Krungkasem.

Un canal réapproprié

Le canal de Klong Phadung Krungkasem a été conçu par le roi Rama IV avec l’intention de montrer aux visiteurs étrangers que la société thaïlandaise était civilisée.

Navigation et communautés riveraines étaient alors les symboles de Bangkok surnommée la «Venise de l’Orient» durant une grande partie du XIXème siècle.

L’autre objectif était de faciliter l’extension de la capitale vers la périphérie en construisant des canaux connectés faciliter la circulation dans la capitale, et surtout gérer l’explosion de la population dans le cœur de Bangkok.

Le mode de vie en Thaïlande a subi un changement majeur pendant la période Rattanakosin et le règne de Rama V, plus connu sous le nom de Chulalongkorn. Pendant cette période le voyage terrestre est devenu dominant, et a remplacé les déplacements sur les canaux.

Mais reste à savoir si cet intérêt peut être ressuscité, et si cela ne restera pas uniquement du folklore pour touriste en manque de pittoresque.

Laisser un commentaire