Le premier trimestre 2009 pour les grands hôtels de Thaïlande cotés en bourse aura été catastrophique avec une chute des bénéfices en moyenne de 70%,  d’une année sur l’autre.Les perspectives pour les quelques mois à venir ne sont pas bonnes, et aucune amélioration n’est en vue avant le dernier trimestre 2009, avec le retour de la prochaine haute saison. Selon  Kosin Sripaiboon, vice-président  à UOB Kay Hian Securities :

« L’instabilité politique concerne plus les opérateurs hôteliers que la récession économique. Les violents incidents de Pattaya qui ont conduit au report du sommet de l’ASEAN ont gravement terni l’image de la Thaïlande. »

L’agitation politique s’est traduit par une forte baisse des arrivées de touristes en 2009, et par de graves difficultés financières pour le secteur hôtelier dans son ensemble : selon les agences immobilières, environ une centaine d’ hôtels sont actuellement en vente en Thaïlande.

La Thaïlande a été durement touchée par le ralentissement économique mondial, les protestations anti-gouvernementales, et maintenant l’épidémie de grippe A.

Kurt Wachtveitl, directeur général du Mandarin Oriental, un des plus prestigieux hôtels de Bangkok, a déclaré devant le Foreign Correspondents’ Club de Thaïlande

« Nous disposons de 45 suites, et pour les deux à trois prochains mois, nous n’avons pas de réservation pour une seule d’entre elles »

Plus Asia Securities  conseille aux investisseurs de limiter les investissements dans l’hôtellerie thaïlandaise, en raison de la situation politique, et de l’épidémie de grippe de type A (H1N1) , qui est susceptible d’avoir une incidence négative sur l’industrie du tourisme.

Les bénéfices du Shangri-La de Bangkok sont en chute de 98 %

Quatre sociétés cotées en bourse ont rendu compte de leurs résultats trimestriels à ce jour. Les bénéfices du Shangri-La Hotel ont diminué de 98 % à 3.2 millions de baht (68000 euros) dans les trois premiers mois, contre 154.46 millions (3,2 millions d’euros) à la même période l’an dernier.

Laguna Resorts et Hotels a subi une chute de plus de 80 % de son bénéfice net trimestriel à 109.3 millions de baht, au lieu de 718.6 millions un an plus tôt. Son taux d’occupation est tombé à 60 % au premier trimestre, de 87 % pendant la même période l’an dernier.

Le Groupe Erawan a lui enregistré une perte nette de Bt20.95 million au cours du premier trimestre 2009, contre un bénéfice net de Bt134.24 millions il y a un an.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire