Catégories
Tourisme Visas

La Thaïlande envisage de supprimer les frais de visa touristiques

La Thaïlande envisage de délivrer des visas touristiques gratuits pendant trois mois dans le but de relancer son industrie touristique, qui a beaucoup souffert des troubles politiques et de l’occupation des deux aéroports de Bangkok à la fin de l’année dernière.

La mesure, déjà approuvée par le ministre de l’économie, et sera proposée à l’ensemble du gouvernement la semaine prochaine, a déclaré Juthaporn Rerngronasa, vice-gouverneur de l’Autorité du tourisme de la Thaïlande.

Les habitants de nombreux pays voisins et de la plupart des pays occidentaux bénéficient déjà d’une exemption de visa d’entrée pour les visites de courte durée limitées à 30 jours. La confusion est fréquente chez les voyageurs qui viennent passer quelques jours de vacances en Thailande. Le coup de tampon apposé sur votre passeport en arrivant à l’aéroport n’est pas un visa mais une exemption de visa, dont la durée est strictement limitée à 30 jours.

Des visas gratuits pour relancer le tourisme en Thailande

Les visiteurs ayant pénétré en Thaïlande par ce moyen, c’est à dire sans visa ne sont pas autorisés à dépasser les 30 jours, sauf cas de force majeure (maladie, retard aérien) : une exemption de visa n’est pas renouvelable.

Les touristes qui prévoient des séjours plus longs doivent par conséquent obtenir un visa à l’avance auprès des consulats thaïlandais dans leurs pays et acquitter une taxe d’au moins 30 $ par entrée. Pour les visas établis par le Consulat de Thaïlande à Paris le prix à payer est de 30 € pour un simple entrée et de 60 € pour un double entrée. Contrairement à l’exemption de visa qui est gratuite et limitée à 30 jours maximum, le visa touristique pourra être prorogé de 30 jours en Thaïlande, par les services thaïlandais de l’ Immigration moyennant 1.900 bahts de droits.

Le nouveau gouvernement de la Thaïlande a alloué 1 milliard de baht (22 millions d’euros) de ses 115 milliards de baht (2,4 milliards d’euros) d’encouragement fiscal pour relancer l’industrie du tourisme, qui représente entre 5 et 8% de l’économie du pays.

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva, qui a pris ses fonctions le mois dernier, a déclaré que le gouvernement examinera également la possibilité d’accorder des réductions sur les redevances d’atterrissage des avions.

La Banque de Thaïlande a estimé que le pays pourrait enregistrer un manque à gagner de 290 milliards de baht (6,3 milliards d’euros) à la suite des manifestations qui ont paralysé le trafic aérien pendant une semaine à la fin de l’année 2008.  La banque centrale prévoit que les arrivées de touristes cette année seront en diminution de 8,8%, par rapport au 12,8 millions d’entrées de 2008.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire