chinesetourist - thailande-fr

La Chine autorise la reprise des voyages de groupe à l’étranger dans 20 pays, dont la Thaïlande, à compter du 6 février prochain, a annoncé vendredi le ministère de la Culture et du Tourisme.

Les autorités chinoises ont donné leur accord pour les visites de groupe et les services « vol + hôtel » dans 20 pays. Outre la Thaïlande, il s’agit de l’Indonésie, du Cambodge, des Maldives, du Sri Lanka, des Philippines, de la Malaisie, de Singapour, du Laos, des Émirats arabes unis, de l’Égypte, du Kenya, de l’Afrique du Sud, de la Russie, de la Suisse, de la Hongrie, de la Nouvelle-Zélande, des Fidji, de Cuba et de l’Argentine.

La Chine, principale source de touristes pour la Thaïlande

La Chine est de loin la plus grande source de touristes en Thaïlande, mais le récent assouplissement des restrictions de voyage par Pékin ne s’appliquait qu’aux voyageurs individuels.

Selon le site Trip.com, les recherches de voyages en provenance de Chine pendant le Nouvel An lunaire ont été multipliées par six, la Thaïlande étant l’une des destinations les plus recherchées, a déclaré Boon Sian Chai, directeur général et vice-président des marchés internationaux chez Trip.com Group.

7 à 8 millions pour l’ensemble de l’année

Les arrivées de touristes chinois devraient commencer à augmenter fortement au deuxième trimestre de cette année et pourraient atteindre 7 à 8 millions pour l’ensemble de l’année, ce qui pourrait porter le nombre total d’arrivées étrangères à 26-27 millions, selon une enquête récente de l’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC).

En 2019, la Thaïlande a accueilli 11,5 millions de visiteurs chinois sur un total de 39 millions d’arrivées internationales, dont environ 4,3 millions provenaient de voyages en groupe.

Aucune restriction pour les Chinois en Thaïlande

Après l’augmentation exponentielle des cas de Covid en Chine, de nombreux pays, comme la Corée du Sud ou le Japon, ont imposé des restrictions de test aux visiteurs en provenance de Chine. Mais pas la Thaïlande qui reste la destination favorite des Chinois lorsqu’ils voyagent à l’étranger.

Fait significatif, le Japon et la Corée du Sud ne figurent pas sur la liste préliminaire de Pékin des destinations approuvées pour les groupes chinois.

Lorsque la Chine a rouvert ses frontières le 8 janvier, un certain nombre de pays, dont le Japon et la Corée du Sud, ont renforcé leurs contrôles aux frontières pour les voyageurs en provenance de Chine afin de prévenir la propagation du Covid-19 dans un contexte de craintes d’infections généralisées.

En réponse, Pékin a cessé de délivrer des visas aux citoyens des deux voisins asiatiques, critiquant leurs restrictions d’entrée sur les visiteurs en provenance de Chine comme « discriminatoires ».

Join the Conversation

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. En plus ils se permettent de refuser des visas pour protester que des pays leur imposent des restrictions….
    Là on touche le fond!

  2. Super! Un taux de vaccination inexistant, plus de PCR, etc…. C’est la fête ! La Chine balance tous ses covidés au 4 coins du monde, et tout le monde applaudit !!!
    Inadmissible….
    Après on va pleurer si la pandémie repart

  3. Au secours! Les Chinois reviennent. Et dire que moi j’ai fait 2 semaines de quarantaine enfermé dans une (mauvaise) chambre d’hôtel en 2021.