Le ministère thaïlandais des Affaires étrangères (MFA) a confirmé qu’il n’y avait pas encore de date limite fixée pour l’entrée en Thaïlande dans le cadre du programme « Test and Go », pour les personnes qui ont déjà obtenu leur « Thailand Pass ».

La confirmation, donnée lors d’un point de presse par le porte-parole du MAE, Tanee Sangrat, intervient après que le Centre d’administration de la situation COVID-19 (CCSA) a annoncé le 7 janvier que les personnes munies des laissez-passer ne pouvaient entrer que jusqu’au 15 janvier.

Déclarations contradictoires

Dans un premier temps le porte-parole du CCSA, Taweesin Visanuyothin , avait déclaré lors d’un point de presse que les entrées « Test and go » (programme sans quarantaine) seraient suspendues après le 15 janvier, le ministère des Affaires étrangères a par la suite confirmé que l’information n’était pas officielle.

Le porte-parole du MFA a précisé que la suspension du « Thailand Pass » ne s’applique qu’au programme « Test and Go », pour lequel les personnes entièrement vaccinées et COVID-négatives des pays et territoires à faible risque peuvent entrer dans le pays avec une quarantaine d’environ 24 heures en attendant les résultats du test COVID effectué à l’entrée.

Le Thailand Pass maintenu pour la « sandbox » et la quarantaine alternative

La délivrance du « Thailand Pass » se poursuit pour ceux qui entrent en Thaïlande par le biais des programmes de quarantaine alternative et de « bac à sable ».

Pour ces derniers, aucune quarantaine n’est requise, mais les arrivants doivent rester dans la province d’entrée pendant au moins sept jours avant d’être autorisés à voyager ailleurs dans le pays.

Actuellement, le programme sandbox est mis en œuvre à Phuket, Koh Samui, Koh Phangan, Koh Tao, Krabi et Phang-nga (depuis le 11 janvier pour les autres destinations que Phuket).

Rédaction Bangkok

Rédaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est située à Bangkok et est constituée de journalistes pigistes et de stagiaires