Accueil Société Environnement Les villages du nord de la Thaïlande menacés par les barrages chinois...

Les villages du nord de la Thaïlande menacés par les barrages chinois sur le Mékong

Pékin a déjà construit six barrages sur le cours supérieur du Mékong et investi dans plus de la moitié des 11 barrages prévus plus au sud, d'après l'ONG de défense de l'environnement International Rivers.

Les villageois vivant près du Mékong en Thaïlande et au Laos ont du mal à faire face aux crues soudaines provoquées par les barrages chinois situés en amont du fleuve.

Plus de 200 familles vivant dans la province de Bokeo au Laos ont souffert de l’augmentation soudaine de la hauteur du fleuve, menaçant leurs moyens de subsistance.

«Les niveaux d’eau le long du Mékong ont considérablement augmenté après que la Chine a libéré l’eau de ses barrages dans le nord. Cela provoque des inondations », a déclaré un responsable local de Bokeo lors d’un entretien avec le service laotien de RFA.

« Les populations locales sont alors incapables de pêcher, et les algues qu’elles élèvent pour leur nourriture ou leur revenu sont détruites ou disparaissent parce que le courant est anormalement fort », a déclaré ce responsable.

Plus de 70 millions de personnes qui appartiennent à plus de 100 groupes ethniques vivent dans le bassin du Mékong.

- Advertisement -

85% des personnes vivant dans le bassin du Mékong gagnent leur vie directement à partir des ressources naturelles du fleuve, il est donc indispensable à la survie de millions de personnes.

La mainmise chinoise

Pékin a déjà construit six barrages sur le cours supérieur du Mékong et investi dans plus de la moitié des 11 barrages prévus plus au sud, d’après l’ONG de défense de l’environnement International Rivers.

Les groupes environnementaux estiment que les barrages représentent une grave menace pour l’habitat des poissons et perturbent les migrations et l’écoulement des principaux nutriments et sédiments, sans parler du déplacement de dizaines de milliers de personnes victimes d’inondations.

Le nord de la Thaïlande affecté par des crues soudaines

Le responsable du village a déclaré que sa province était la plus touchée en raison de sa proximité avec le barrage de Jindong, situé en Chine à seulement 300 kilomètres en amont.

Pendant ce temps en Thaïlande, environ 300 familles de plus de 20 villages souffrent également des crues soudaines provoquées par l’ouverture périodique des barrages chinois.

«Des augmentations [soudaines] du niveau de l’eau ont une incidence sur notre capacité à pêcher. Des élévations soudaines rendent les courants trop forts. Le niveau d’eau diminue aussi très vite et c’est anormal. Les îles du Mékong où les gens cultivent sont inondées et tout finit par être endommagé », a déclaré un villageois thaïlandais de la province de Chiang Rai.

La Commission du fleuve Mékong (MRC) a été informée du problème et collabore avec tous les pays concernés afin de limiter les dommages à l’avenir.

Barrages chinois sur le Mékong

«Nous sommes conscients du problème et la MRC a informé les secteurs concernés des pays du Mékong inférieur – le Laos, la Thaïlande, le Vietnam et le Cambodge, afin d’informer la population de prendre des précautions en cas d’inondation après que la Chine nous a avisés qu’ils allaient libérer de l’eau d’un barrage », a déclaré Sopheak Meas, membre du comité de la MRC.

La Chine libère généralement de l’eau de ses barrages pendant la saison des pluies afin de réduire les risques de rupture de l’un d’entre eux. 

Ils libèrent également de l’eau pendant la saison sèche pour les agriculteurs chinois qui ont besoin d’eau pour l’irrigation des cultures comme le riz, mais les effets se font sentir en aval.

Une augmentation du niveau de l’eau de 3,7 mètres

D’après les données d’un organisme de protection de la nature thaïlandais, une récente ouverture des vannes a provoqué une augmentation des niveaux d’eau dans le Mékong pouvant atteindre 3,7 mètres à certains endroits, la plus forte augmentation de ce type en 37 ans.

Le groupe environnemental mondial International Rivers a averti que de tels rejets d’eau pourraient provoquer une catastrophe.

L’organisation de protection de la nature envisage de se rendre à Bangkok pour soumettre une lettre de réclamation à l’ambassade de Chine, demandant officiellement d’indemniser les villageois touchés la semaine prochaine.

Des responsables de l’ambassade américaine en Thaïlande rencontreront certains des villageois concernés à ce sujet lundi prochain.

Selon International Rivers, il y a sept barrages le long du Mékong en Chine, avec 20 autres prévus ou en construction dans les provinces du Yunnan et du Qinghai et dans la région autonome du Tibet.

3.7/5 (3 Reviews)
Avatar
Redaction Bangkok
La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire

En ce Moment

Interview de Yann Gouriou, fondateur de Unicorn Hospitality

Unicorn poursuit son développement avec la signature d’un partenariat exclusif pour la gestion hôtelière du complexe Grand Marina Pranburi, programme immobilier d’investissement situé au sud de Hua Hin.
0/5 (0 Reviews)