Catégories
Environnement

La Chine est le premier investisseur mondial dans les énergies renouvelables

La Chine a investi plus de 300 milliards de yuans (47,31 milliards de dollars) dans les énergies renouvelables en 2010, dépassant tout autre pays au monde

La Chine est le premier investisseur au monde dans les énergies renouvelables, a déclaré samedi un responsable chinois lors d’un forum organisé à Nanning, capitale de la région autonome Zhuang du Guangxi.

La Chine a investi plus de 300 milliards de yuans (47,31 milliards de dollars) dans les énergies renouvelables en 2010, dépassant tout autre pays au monde, a indiqué Wang Yuqing, directeur adjoint de la Commission de la population, des ressources et de l’environnement du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC).

Ce responsable estime que plus de 3 000 milliards de yuans (473,1 milliards de dollars) seront investis dans les secteurs liés à la protection de l’environnement de 2011 à 2015.

Un chauffe eau solaire à Beijing
Un chauffe eau solaire à Beijing. Photo: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Taiyangneng_Beijing.jpg

Trouver des solutions aux problèmes concernant l’environnement et les ressources est de plus en plus urgent en Chine, alors que la deuxième économie mondiale avance rapidement vers l’industrialisation, a fait remarquer Wang Yuqing.

Le gouvernement chinois est tout à fait conscient de la nécessité de développer son économie de manière écologique et s’efforce d’encourager le développement des industries vertes, a-t-il ajouté.

Source: La Chine est le plus grand investisseur mondial dans les énergies renouvelables

 

Asie-Pacifique : une nouvelle révolution industrielle « verte » est nécessaire

Tandis que la Thaïlande fait face à une véritable catastrophe humaine et économique provoquée par de gigantesques inondations, le temps est peut être venu de s’interroger sur le modèle économique de croissance qui a permis son succès. Ce modèle est-il soutenable à long terme pour toute la région sans entraîner des catastrophes de plus en plus graves ?

Les experts de l’ONU estiment qu’une nouvelle révolution industrielle « verte » pour améliorer l’efficacité énergétique est nécessaire pour que les pays de la région Asie-pacifique prospèrent au 21ème siècle, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) publié lundi.

Actuellement, région d’Asie-pacifique représente plus de la moitié de la consommation de ressources mondiale. Cela s’explique notamment par le fait que la région abrite plus de la moitié de la population du monde et qu’elle produit presque 30% du PIB mondial.

Cependant, toujours selon ce rapport, la région Asie-pacifique recèle un potentiel énorme pour augmenter son efficacité énergétique et, se faisant, relancer sa croissance économique tout en générant de nouvelles industries de technologies propres, ce qui permettrait alors de réduire les pertes liées à la dégradation environnementale.

L’économie mondiale (excepté la région Asie-pacifique) a réussi à enregistrer des gains considérables en matière de consommation de ressources naturelles, alors qu’en Asie-Pacifique les gains d’efficacité sont restés immobiles depuis 1990.

 

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.