La maîtrise de l’anglais se détériore en Thaïlande

La maîtrise de l'anglais n'est pas le point fort des Thaïlandais, qui reculent de 11 points dans le classement EF de cette année.

Le dernier rapport EF « English Proficiency » classe la Thaïlande à la 64ème place du classement sur 88 pays. En 2017, le pays obtenait la 53ème place.

Le classement réalisé par EF est basé sur les données de 1,3 million d’adultes qui ont passé le test standard d’anglais l’année dernière (EF SET).

Le pays est classé avec de faibles compétences avec un score à ce test de 48,54 points.

La Thaïlande est classée avec de faibles compétences avec un score moyen de 48,54 points.

Singapour en tête des pays d’Asie

Parmi les pays Asiatiques, Singapour est en tête suivie par les Philippines, la Malaisie, l’Inde et Hong Kong.

En Asie du Sud-Est, la Thaïlande est le pays qui affiche le niveau le plus faible d’anglais à l’exception du Cambodge et du Myanmar.

À la tête de l’indice : la Suède avec un score de 70,7 points, suivie des Pays-Bas avec 70,3 et de Singapour avec 68,6.

Les pays les moins bien classés au niveau mondial sont l’Afghanistan, le Cambodge, l’Ouzbékistan, l’Irak et enfin la Libye qui a le plus bas score avec 39,64 points.

La maîtrise de l’anglais : un enjeu crucial pour la Thaïlande

Le ministre de l’Éducation, Teerakiat Jareonsettasin, a déclaré que le développement des compétences en anglais des élèves thaïlandais est crucial et doit être sérieusement amélioré.

« Chaque élève thaïlandais étudie l’anglais pendant au moins 12 ans à l’école primaire et secondaire, mais la plupart restent incapables de communiquer en anglais. C’est le principal obstacle à la concurrence mondiale », a-t-il déclaré.

Selon M. Teerakiat, il est essentiel de changer l’approche pédagogique des professeurs en Thaïlande.

L’une des principales conclusions de l’enquête est que la maîtrise de l’anglais ne s’est pas améliorée en Asie malgré des efforts et les projets mis en place.

Un résultat décevant du en grande partie aux faiblesses du système éducatif en Thaïlande.

Un système éducatif peu efficace

En 2015, le ministère de l’Éducation et le British Council s’étaient associés afin d’améliorer les compétences des enseignants d’anglais dans le cadre du projet Regional English Training Centres (RETC). Environ 17 000 des 40 000 professeurs d’anglais thaïlandais y ont été formés et encadrés.

Mais la faiblesse du système éducatif freine la progression de la Thaïlande, y compris dans l’indice mondial de capital humain de la Banque mondiale.

La Thaïlande a obtenu de meilleurs résultats que la moyenne dans son groupe de revenu dans le nouvel indice de capital humain de la Banque mondiale, mais trois autres pays de l’Asean l’ont dépassé cette année: Singapour, le Vietnam et la Malaisie.


4.3/5


(4 Reviews)

Laisser un commentaire

34,218FansJ'aime
182FollowersSuivre
2,063FollowersSuivre
1,441FollowersSuivre
341AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)