Catégories
Santé

Rage en Thaïlande : un sixième décès dans la province de Buriram

La rage a provoqué un sixième décès  en Thaïlande depuis le début de l’année dans la province de Buriram dimanche, selon le ministère de la Santé publique.

La rage a provoqué un sixième décès en Thaïlande depuis le début de l’année dans la province de Buriram dimanche, selon le ministère de la Santé publique.

L’épidémie de rage se propage maintenant dans 24 provinces depuis le mois de janvier 2018 dont Bangkok, Surin, Chonburi, Samut Prakan, Chachoengsao, Nan, Buriram, Ubon Ratchathani, Chiang Rai, Roi Et, Songkhla, Rayong, Tak et Srisaket.

L’épidémie de rage dans 13 provinces avait fait 14 morts l’année dernière, contre 11 en 2016.

À Bangkok, Mme Benjawan Sitchanasai, chef du bureau de la santé vétérinaire de la mairie, a déclaré que l’épidémie de rage reste stable, la plupart des animaux infectés étant des chiens errants et des chiens semi-errants.

La situation de la rage à Bangkok depuis 2013 est la suivante: 31 chiens enragés en 2013; 47 chiens enragés en 2014; 22 chiens enragés en 2015; 30 chiens enragés en 2016 et 47 chiens enragés en 2017.

L’épidémie de rage est la plus répandue dans la région nord-nord-est, et la province de Roi Et a le taux le plus élevé d’infection avec 65 cas depuis le début de l’année, presque 3 fois le nombre de cas de la province  de Surin (24 cas).

Les provinces orientales de Chon Buri et Prachinburi et dans le sud la province de Songkhla ont également un nombre relativement élevé de cas de rage.

Si vous envisagez de passer un long moment en Thaïlande, il est conseillé donc de faire une vaccination avant de partir, car il y a à Bangkok des centaines de milliers de chiens errants, plus de 800.000 selon les estimations de la BMA, qui traînent partout dans les rues et qui commencent à poser problème.

Même si le risque de morsure est assez faible, la rage humaine, lorsqu’elle est déclarée (c’est-à-dire symptomatique) est mortelle dans 100% des cas.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

5 réponses sur « Rage en Thaïlande : un sixième décès dans la province de Buriram »

Tout dépend des moyens financiers donnés aux Assoc et de l’instr donnée à la population et surtout aux enfants ?

Entièrement ok,il faut savoir gérer ces animaux sans les massacrer C’est de notre responsabilité d’humain

il suffit de les vacciner et de stériliser ces pauvres animaux au lieu de les tuer sauvagement comme c’est fait actuellement ,en plus avec ce genre d’article,cela RISQUE DE CREER une psychose et les gens avec des tendances sadiques vont en profiter pour assouvir leur soif de tuer

7 millions de chiens en France (comme en Thailande) et pas un cas de rage humaine depuis 1924. Cherchez l’erreur…

Laisser un commentaire