Catégories
Santé

La Thaïlande veut devenir la « Medicopolis » de l’Asie

La Thaïlande est devenue l’un des centres de tourisme médical les plus réputés au monde et s’affirme comme leader en Asie avec plus de 40% de parts de marché de l’industrie du tourisme médical. On estime que 30% des patients étrangers soignés dans les hôpitaux thaïlandais sont des touristes médicaux.

Le Centre thaïlandais d’excellence pour les sciences de la vie (TCELS) veut faire de  la Thaïlande une métropole médicale ou «Medicopolis», en mettant l’accent sur le développement d’une offre locale complète de services de soins médicaux.

Le Professeur honoraire Montri Chulavatnatol, estime cependant que de nombreux hôpitaux thaïlandais manquent encore de technologies  qui doivent être importés, ce qui entraîne une hausse des factures des soins médicaux.

Tourisme medical Bangkok Hospital
La plupart des touristes médicaux préfèrent les hôpitaux privés locaux dont les docteurs et chirurgiens ont été formés aux Etats Unis et en Europe, comme ici le Bangkok Hospital

Le concept de Medicopolis repose sur la mise en place d’ une offre complete en termes de médicaments produits localement, d’équipement et de technologie, visant à réduire les frais médicaux, avec un accent sur le développement de la recherche en santé publique et les services médicaux couvrant les domaines de la santé et de l’esthétique.

La Thaïlande détient déjà 40 % du marché du tourisme médical asiatique

La Thaïlande est devenue l’un des centres de tourisme médical les plus réputés au monde et s’affirme comme leader en Asie avec plus de 40% de parts de marché de l’industrie du tourisme médical.

La Thaïlande détient déjà 40 % du marché du tourisme médical asiatique
La Thaïlande détient déjà 40 % du marché du tourisme médical asiatique

De nombreuses personnes traversent les frontières pour bénéficier de traitements médicaux spécialisés aux meilleurs prix. Facilement accessible pour les voyageurs d’Amérique du Nord et d’Europe, la Thaïlande séduit non seulement pour ses soins médicaux bon marché mais aussi pour son infrastructure touristique excellente.

Contrairement aux touristes ordinaires nécessitant une assistance médicale, les touristes médicaux sont des gens qui traversent les frontières dans le but exclusif d’obtenir des services médicaux. Le tourisme médical a augmenté en grande partie en raison de la hausse des coûts de la santé dans les pays développés.

On estime que 30% environ de tous les patients étrangers sont des touristes médicaux

En 2008, la Thaïlande a fourni des services médicaux à 1,4 million de patients étrangers, dont des touristes simples voyageurs, des touristes médicaux, et des étrangers expatriés qui travaillent ou vivent en Thaïlande, ou dans des pays voisins.

On estime que 30% environ de tous les patients étrangers sont des touristes médicaux, un chiffre conservateur par rapport à l’estimation du Boston Consulting Group de 50% en 2006. Le nombre total de « vrais » touristes médicaux serait donc d’environ 420 000 en Thailande.

En Thaïlande des centaines d’hôpitaux proposent des services de grande qualité dont plus d’une quinzaine accrédités par le JCI (Journal of Clinical Investigation). Beaucoup d’entre eux s’efforcent de créer une atmosphère confortable pour les patients étrangers, avec des traducteurs multilingues, un transport privé de l’hôtel à l’hôpital, des contrôles réguliers pour les patients en convalescence après une chirurgie et une aide médicale d’urgence à l’arrivée et au départ.

L’industrie du tourisme médical est développée dans 50 pays sur tous les continents et dans plusieurs pays d’Asie qui figurent nettement en tête.

La Thaïlande, Singapour et l’Inde représentent 90% du marché du tourisme médical en Asie

En Asie, le tourisme médical est le plus élevé en Inde, à Singapour et en Thaïlande. Ces trois pays, combinés représentent environ 90% de la part de marché du tourisme médical en Asie en 2008. Ils ont lourdement investi dans leurs infrastructures de soins de santé pour répondre à la demande accrue de soins médicaux haut de gamme par le biais d’installations de première classe et accrédités par des organismes internationaux d’évaluation comme le JCI.

La plupart des touristes médicaux préfèrent les hôpitaux privés locaux dont les docteurs et chirurgiens ont été formés aux Etats Unis et en Europe. Parmi les plus renommés : l’Hôpital International Bumrungrad, le Groupe Hospitalier de Bangkok (BHG) et les Hôpitaux Samitivej.

Bien que les installations privées en Thaïlande soient plus chères que celles des hôpitaux publics, leurs tarifs sont nettement inférieurs à ceux pratiqués dans les pays occidentaux. Pour exemple : le coût total d’une chirurgie de pontage dans un bon hôpital privé en Thaïlande est d’environ 12 000 $ contre 130 000 $ aux États-Unis.

Les touristes médicaux ne sont encore qu’une petite fraction des 1,5 millions d’étrangers qui reçoivent des soins médicaux en Thaïlande, mais ils sont le groupe le plus susceptibles d’affecter le pays d’une manière importante. Contrairement aux touristes et expatriés, les touristes médicaux progressent à un rythme rapide -passant de presque rien à 450 000 par an en moins d’une décennie. En outre, les touristes médicaux ont tendance à rechercher des traitements plus intensifs et plus coûteux que les autres patients étrangers.

Plus d’info (en anglais): http://www.who.int/bulletin/volumes/89/5/09-072249/en/index.html

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Une réponse sur « La Thaïlande veut devenir la « Medicopolis » de l’Asie »

Laisser un commentaire