Le roi de Thaïlande s’oppose à la candidature de sa sœur au poste de Premier ministre

Le roi de Thaïlande a officiellement désapprouvé l'entrée en politique de sa sœur, la princesse Ubolratana

Dans une déclaration officielle du palais lue sur toutes les chaînes de télévision thaïlandaises, le roi a qualifié d’ « inappropriée » la candidature de sa sœur aux prochaines élections.

« Impliquer un membre haut placé de la famille royale en politique, de quelque manière que ce soit, est un acte contraire à la tradition royale et à la culture nationale et très inapproprié », indique le communiqué officiel du palais royal.

Une prise de position inhabituelle

Une prise de position assez inhabituelle dans un pays où la monarchie s’est toujours efforcée de donner une image de cohésion et d’unité face aux divisions de la politique nationale.

https://twitter.com/ThaiPBSWorld/status/1093919380549730305

Un discours qui risque également de rendre beaucoup plus incertaine la candidature de la princesse Ubolratana aux prochaines élections.

Une candidature qui est déjà contestée par le parti pro-militaire dont le candidat n’est autre que le général Prayut, actuel premier ministre issu du coup d’Etat de 2014.

Même si en dernier recours la décision de maintenir ou non la candidature de la princesse Ubolratana appartient juridiquement à la Commission électorale, on voit mal cet organisme s’opposer à la volonté du roi dans le contexte de la Thaïlande.

Un membre de la famille royale

Le roi a clairement indiqué dans sa déclaration que, bien que la princesse ait légalement renoncé à ses prérogatives royales, elle demeure un membre de la famille royale par tradition.

La princesse Ubolratana a toujours exercé des activités pour le compte de la famille royale, en plus d’être la fille bien-aimée de feu roi Bhumibol et un membre respecté de la famille royale.

« Toutes les constitutions, y compris l’actuelle, comportent un chapitre sur Sa Majesté le Roi. Elle contient aussi des dispositions confirmant le statut spécial de l’institution royale, conformément au principe de la monarchie constitutionnelle.  » poursuit le communiqué.

Une institution au dessus de la politique

Le roi est au-dessus de la politique et occupe une position de respect. Personne n’est autorisé à l’ accuser ou intenter des poursuites contre lui de quelque façon que ce soit. Ces dispositions visent également la reine, les héritiers et les membres de la famille royale proches du roi. « 

Les mêmes principes d’être au-dessus de la politique, et de neutralité politique s’appliquent également à tous les membres de la famille royale.

3.1/5 (7 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

0/5 (0 Reviews)
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}