Catégories
A la Une armée élection Politique

Un vote pour amnistier Thaksin

Le gouvernement de Yingluck Shinawatra a tout essayé pour obtenir l’amnistie de Thaksin, et l’annulation de sa condamnation financière (pardon royal, décret royal d’amnistie modifié sur mesure en incluant les fugitifs et faits de corruption) et s’apprête maintenant à passer en force une modification de la Constitution pour parvenir à ses fins. Dans l’intérêt de qui ?

Thailande-fr.com a publié cet article il y a exactement un an: à l’époque nous avions mis un point d’interrogation après le titre qui était une hypothèse sur le véritable enjeu des élections législatives en Thaïlande.

Entre temps le gouvernement de Yingluck Shinawatra a tout essayé pour obtenir l’amnistie de Thaksin, et l’annulation de sa condamnation financière (pardon royal, décret royal d’amnistie modifié sur mesure en incluant les fugitifs et faits de corruption) et s’apprête maintenant à passer en force une modification de la Constitution pour parvenir à ses fins. Dans l’intérêt de qui ?

prem yincluck
Un accord semble avoir été trouvé entre la famille Shinawatra et les royalistes pour parvenir à un retour pacifique de Thaksin en échange d'une mise à la retraite des Chemises Rouges version guerilla urbaine, au profit du tailleur rose et collier de perles.

La réthorique néo marxiste sur les pauvres rouges de la campagne exploité par l’oligarchie militaro-financière de Bangkok a progressivement fait place à un discours de réconciliation émaillé de rencontres hautement médiatisées: Yingluck Shinawatra a été photographiée souriante présentant ses respects à l’ancien général Prem Tinsulanonda, proche conseiller du roi et tenu responsable par les Chemises Rouges de la préparation du coup d’Etat de septembre 2006.

Un vote pour amnistier Thaksin ?

Qu’on le veuille on non, et même si les enjeux des prochaines élections vont bien au delà de la personnalité de l’ex premier ministre, la question de l’amnistie de Thaksin et de son retour en Thailande est désormais posée.

Yingluck Shinawatra, la soeur cadette de Thaksin, et candidate officielle du Pheu Thai a démenti être entrée dans la compétition politique afin de venger de son frère, l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra. Mais elle a aussi promis une amnistie pour toutes les condamnations politiques liées au coup d’Etat de 2006, qui devrait de fait englober la condamnation de son frère à deux ans de prison.

poster Bangkok election
Thaksin pense, le Peua Thai fait (Thaksin Kid, Puea Thai tam) annonce cette affiche de l'opposition thailandaise. Un programme qui a le mérite d'être clair

En ce qui concerne l’étendue exacte de l’amnistie, Mme Yingluck s’est toujours montrée assez évasive sur le sujet, en répondant que toutes les parties seraient invitées à discuter le projet et qu’il s’agirait d’une amnistie collective, qui ne devrait pas être faite pour une seule personne en particulier …

Le 31 mai dernier l’ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra avait déclaré dans une interview a une chaine de radio australienne qu’il aimerait revenir en Thaïlande, si sa sœur gagne les élections en juillet, mais qu’il n’a pas encore décidé s’il voulait ou non rester dans le pays.

M. Thaksin, qui devrait purger une peine d’emprisonnement de deux ans sur des accusations de corruption s’il revient en Thaïlande, a également déclaré qu’il était favorable à une amnistie, mais que le plus important reste selon lui de rétablir l’unité dans le pays.

Interviewé par Radio Australie à son domicile à Dubaï, M. Thaksin avait déclaré qu’il n’avait aucune intention de revenir au pouvoir, et avait constaté qu’il préférait diriger son empire commercial depuis sa nouvelle installation à Dubaï.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.