Catégories
Entreprises Expatriation

Facilité d’entreprendre: la Thaïlande au 17e rang du rapport 2012

Comme d’habitude Singapour arrive en tête du classement sur la facilité de faire des affaires, suivi par la RAS de Hong Kong, Chine, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et le Danemark. La République de Corée fait quant à elle son entrée dans le top 10 et la Thaïlande recule d’une place de la 16e à la 17e.

Comme d’habitude Singapour arrive en tête du classement sur la facilité de faire des affaires, suivi par la RAS de Hong Kong, Chine, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et le Danemark. La République de Corée fait quant à elle son entrée dans le top 10 et la Thaïlande recule d’une place de la 16e à la 17e.

Les 12 économies qui ont le plus amélioré la facilité de faire des affaires dans plusieurs domaines de réglementation étudiés dans le rapport sont le Maroc, la République de Moldova, l’ex-République yougoslave de Macédoine, Sao Tomé-et-Príncipe, la Lettonie, le Cap-Vert, la Sierra Leone, le Burundi, les îles Salomon, la République de Corée, l’Arménie et la Colombie. Parmi celles-ci, deux tiers sont des économies à faible revenu et à revenu intermédiaire, tranche inférieure.

« A une époque où le chômage persistant et le besoin de création d’emplois sont au centre de l’attention, les gouvernements du monde entier continuent de chercher des façons d’améliorer l’environnement réglementaire pour les entreprises locales. Les petites et moyennes entreprises qui profitent le plus de ces améliorations sont les principaux moteurs de la création d’emploi dans de nombreuses régions du monde»,

explique Augusto Lopez-Claros, Directeur de l’unité de recherche sur les indicateurs et analyse du Groupe de la Banque mondiale, Global Indicators and Analysis.

La Thaïlande est en troisième position dans le classement régional, Asie du Sud-Est Pacifique après Singapour et Hong Kong qui sont les deux meilleurs mondiaux

Dans le contexte de la crise financière et économique mondiale, un plus grand nombre d’économies a renforcé les régimes d’insolvabilité en 2010-11, par rapport aux années précédentes. Vingt-neuf économies ont mis en œuvre des réformes sur l’insolvabilité, contre 16 l’année dernière et 18 il y a deux ans. La plupart de ces réformes ont eu lieu dans les économies d’Europe de l’Est et Asie Centrale ou dans les économies à haut revenu membres de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Hong Kong félicité pour son système d’enregistrement en ligne

Hong Kong, en Chine, a rendu cette année la création d’entreprise encore plus facile, en introduisant des services en ligne pour l’entreprise et l’enregistrement des entreprises, y compris la livraison de documents au registre des sociétés, la signature avec des signatures numériques ou mots de passe, le paiement en ligne, et la délivrance des certificats.

note le rapport de la Banque Mondiale

On est très loin de ça en Thailande même si la création d’une entreprise a été grandement facilitée par l’introduction d’un guichet unique, le One Stop Service Center for Visas and Work Permits. Le centre situé à Chamchuree square à la station de MRT Sam Yan centralise les demandes qui étaient auparavant gérés par trois organismes gouvernementaux différents.

La mise en place d’un guichet unique pour la création d’entreprise, n’a pas suffit à empêcher le royaume de tomber de la 16e à la 17e place. Néanmoins la Thaïlande est en troisième position dans le classement régional, Asie du Sud-Est Pacifique après Singapour et Hong Kong qui sont les deux meilleurs mondiaux.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire