Catégories
Expatriation

Un Français évite de peu l’expulsion à cause de sa page Facebook

Yan Marchal qui vit en Thaïlande depuis plus de 15 ans a bien failli faire ses valises: la police n’avait pas apprécié ses publications sur Facebook.

Un Français expatrié de longue date a échappé de peu à l’expulsion après avoir été informé par la police que son visa était annulé à cause du contenu de sa page Facebook. 

Yan Eric Marchal a eu une mauvaise surprise lorsqu’il s’est rendu au centre «One Stop Service» de l’immigration thaïlandaise à Chamchuri pour transférer ses tampons de visa sur un nouveau passeport.

La police l’a informé que son visa était annulé et qu’il serait expulsé prochainement de Thaïlande à cause de commentaires critiques publiés sur son compte Facebook.

Un rapport de police auquel Yan Marchal a eu brièvement accès a mentionné ses publications sur Facebook, dont celles faisant référence au cortège royal qui a traversé une foule de manifestants anti-gouvernementaux à Bangkok le 14 octobre.

Yan Marchal, qui vit en Thaïlande depuis plus de 15 ans, avait déjà eu affaire avec les autorités en juin 2019 après avoir publié une parodie vidéo de la ballade du Premier ministre Prayut «Returning Happiness to the People». 

J’ai contacté Khaosod, qui à son tour a contacté les avocats thaïlandais pour les droits de l’homme, et j’ai eu la chance d’être entouré de journalistes et d’avocats très compétents.

Yan Marchal via Facebook

A la suite d’un article publié par Khaosod relatant sa mésaventure, Yan Marchal a finalement été autorisé à rester en Thaïlande: la police lui a cependant demandé de supprimer deux publications de sa page Facebook.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Comme quoi ce genre d’article est inutile, sachant que ni vous, ni nous ne pouvons nous exprimé. En résumé occupé vous des chiens écraser, du mauvais temps, des accidents de la route ça devrait passer

    • S’il vous plait, apprenez a écrire francais correctement . 3 fautes d’orthographe en 2 phrases……..

    • Sachez que vous demeurez dans un pays étranger et qu’il est de notre devoir de le respecter .Nous ne sommes pas en France ou l’anarchie verbale est courante. Et si pas heureux en Thailande ou ailleurs dans ce monde,le retour au pays n’est pas interdit…C’est incroyable le nombre de français qui se croient partout chez eux !

      • Et c’est sans doute pour cela que nous sommes partout détestés. Notre pays est super mais bon nombre de ses habitants n’en sont pas dignes.

        • bonjour RENAULT, pour ce qui reste de français lol, mais tu as raison, des qu’un vrais français arrive quelque part, il se croit en pays conquis, et par la même je répond a Herve, ,une fautes d’horto, est pas une faute, mais une erreur, car pour une fautes il faut le faire exprès,

  • Quand on est dans son pays on fait ce qu’on fait tout en respectant les lois de son pays. Quand on est à l’étranger, on se dispense de faire des commentaires désagréables ne serait ce que par politesse et aussi pour ne pas donner une mauvaise image de son pays et de ses compatriotes. Et si on n’est pas content, on retourne chez soi.

  • Si la Thaïlande ne lui convient pas , qu’il s’en aille… c’est comme ça que les islamistes s’incrustent en France

  • hé copain! n’oublies pas qu’on est toléré ici…
    ce n’est pas une colonie… donc pas d’ingérence…
    surtout quand on connait les lois en vigueur …
    on peut prendre parti, mais vaut mieux garder ces opinions dans la discrétion. Je t’ai aperçu dans les manifs sur tiktok…
    ne protestes pas au nom des farangs, stp !
    si tu aimes jouer avec le feu… fais le en ton nom…
    bonne continuation l’ami!

  • Quand je lis cet article, je ne peux m’empêcher de penser à la réplique de Lino Ventura dans les « Tontons flingueurs » : Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît !

  • Quelle belle brochette de collabos en commentaire, qui se planque derrière le respect du pays d’accueil parce-qu’ils ont la trouille pour leur visa. Le mien de respect va aux Thaïlandais, pas à son gouvernement.