Catégories
Entreprises

Une Prius made in Thaïlande

Toyota a indiqué avoir décidé de commencer à fabriquer la Prius en Thaïlande, dès le mois prochain. Le numéro un mondial du secteur automobile, fabrique actuellement la Prius au Japon, après l’arrêt d’une production à petite échelle en Chine.

Toyota a indiqué avoir décidé de commencer à fabriquer la Prius en Thaïlande, dès le mois prochain. Le numéro un mondial du secteur automobile, fabrique actuellement la Prius au Japon, après l’arrêt d’une production à petite échelle en Chine.

Toyota a actuellement trois usines en Thaïlande qui produisent 550 000 voitures à l’année, dont la Camry, berline hybride de Toyota depuis 2009.

La Prius, qui est en vente en 1997, est l’hybride le plus populaire sur le marché, cumulant les ventes mondiales de plus de 2 millions de véhicules.

Toyota va importer du Japon les batteries, moteurs et autres composants clés en franchise de droits dans le cadre d’un accord avec le gouvernement thaïlandais, qui renonce à une taxe de 5% pour attirer les investisseurs étrangers. Après incitations fiscales, la Prius Thai se vendra pour environ 1,3 millions de bahts, soit environ 32500 euros.

Le salaire annuel d’un travailleur chinois se situe entre 4500 et 5500 dollars, à peu près deux fois supérieur à celui d’un ouvrier indien, et un tiers supérieur à celui d’un travailleur Thaï.

En janvier, la Thaïlande et cinq autres membres fondateurs de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est ont éliminé les tarifs douaniers sur les voitures importées, à condition qu’au moins 40 % des pièces soient achetées localement.

Une série de grèves dans des usines chinoises ainsi que des coûts de main d’oeuvre de plus en plus élevés, encouragent les constructeurs automobiles japonais à se tourner vers des pays au contexte économique plus stable.

Plus d’une douzaine de grèves ont touché des usines chinoises à la fin du mois de juin dernier, en particulier venant de jeunes travailleurs qui demandaient un meilleure salaire, ainsi que des avantages sociaux supplémentaires. Des ouvriers d’une usine Honda ont également demandé à former leur propre syndicat.

Les industriels japonais sont actuellement les plus gros investisseurs sur le sol thaïlandais, en particulier en ce qui concerne l’automobile, representée par des constructeurs tels que Mitsubishi, Nissan, Isuzu ou Toyota.

Le gouvernement thaïlandais offre actuellement des réductions d’impôts aux constructeurs de voitures  dans le cadre du projet éco-car officiellement lancé le 15 juin 2007 et est assorti d’un paquet de mesures fiscales, comme l’exemption de droits de douanes sur les machines et équipements, des exonérations d’impôts sur les sociétés pendant huit ans, la réduction tarifaire sur les matières importées à 90% pendant deux ans et la réduction des droits d’accises à 17%.

Olivier Languepin et Melaine Brou

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire