Catégories
Économie

Standard & Poor’s améliore les perspectives de notation souveraine de la Thaïlande

La notation de la Thaïlande elle-même reste inchangée (BBB+), mais elle pourrait être relevée au cours des 24 prochains mois.

S&P Global Ratings a revu à la hausse sa perspective de la note souveraine de crédit de la Thaïlande, prenant en compte une plus grande stabilité politique.

L’agence de notation a confirmé sa notations souveraine BBB + (qui reste inchangée), et elle estime qu’un retour à la stabilité politique ne sera pas suffisant pour stimuler une économie en proie à des défis externes.

La mise à niveau de S&P faisait suite à des augmentations antérieures similaires de Fitch Ratings, de Moody’s Investors Service.

S&P a déclaré que les perspectives positives étaient un signal que la note souveraine de la Thaïlande pourrait être relevée au cours des 24 prochains mois « s’il y a des signes plus clairs que les principaux acteurs politiques sont attachés au cadre politique actuel et que des changements politiques brusques et inattendus deviennent improbables ».

Incertitude politique

« Les perspectives positives reflètent notre évaluation selon laquelle l’incertitude politique en Thaïlande a commencé à s’atténuer avec le retour d’un gouvernement élu », a déclaré S&P dans un communiqué. 

« Avec des progrès dans la mise en œuvre des réformes nationales et des plans stratégiques, nous pensons que la continuité des politiques et la stabilité politique s’amélioreront. »

Mais les perspectives pourraient à nouveau être rétrogradées pour devenir stables si la pression sur le processus politique actuel augmente considérablement, entraînant une augmentation des tensions sociales qui accroissent la probabilité de changements politiques brusques.

Croissance faible

« En outre, si la croissance est toujours plus faible que nos prévisions, nous pourrions également réviser les perspectives à stables », a déclaré S&P.

Les notes pour la Thaïlande reflètent les solides paramètres de crédit du pays, y compris un solide bilan extérieur et des liquidités, une dette publique nette limitée et un historique des politiques monétaires et fiscales orthodoxes, a déclaré S&P.

« Ces forces contrastent avec les faibles niveaux de revenu du pays et l’incertitude concernant sa stabilité politique et ses fissures socio-économiques », a indiqué l’agence. « Une levée de cette incertitude pourrait se traduire par un soutien plus fort à la notation. »

Le ministre des Finances, Uttama Savanayana, a déclaré que la mise à niveau de S&P faisait suite à des augmentations antérieures de Fitch Ratings, de Moody’s Investors Service et de Rating and Investment Information Inc.

La confiance des investisseurs nationaux et étrangers

Ces améliorations aideront à maintenir la confiance des investisseurs nationaux et étrangers, a-t-il déclaré, ainsi qu’à soutenir la feuille de route du gouvernement pour le développement stratégique national visant à accélérer les investissements dans les projets d’infrastructure grâce à des partenariats public-privé.

Mais l’atténuation de l’incertitude politique ne se reflète pas dans les performances économiques de la Thaïlande, car l’économie est sous le choc des incertitudes externes résultant du différend commercial américano-chinois et du ralentissement de la croissance en Chine, l’un des plus grands marchés d’exportation de la Thaïlande, a déclaré S&P.

Ceci est exacerbé par le baht fort, qui érode la compétitivité des exportations de la Thaïlande.

Depuis le début de 2019, le baht s’est apprécié de 7% par rapport au dollar américain et de 9% par rapport au yuan, a noté S&P.

L’incertitude politique a affaibli les investissements publics et privés ces dernières années, mais S&P a souligné la tentative du gouvernement de remédier à ce problème par le biais d’un plan pluriannuel d’infrastructures de transport représentant environ 20% du PIB estimé pour 2019.

S&P prévoit une croissance du PIB de 2,6% en 2019, en forte baisse par rapport à 3,8% lors de sa précédente revue. Il a également réduit son estimation de la croissance du PIB réel par personne à 2,9%, contre 3,3% auparavant.

« Bien que ce chiffre soit probablement inférieur au potentiel pour la Thaïlande, il est conforme à celui de ses pairs au même niveau de revenu », a déclaré S&P.

Bien que le programme national d’infrastructure annonce une politique budgétaire expansionniste, S&P ne prévoit pas de détérioration importante de l’endettement public.

« Nous prévoyons que le solde du compte courant de la Thaïlande se modérera, mais nous espérons qu’il restera solidement excédentaire », a indiqué l’agence.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire