Catégories
Économie

La Thaïlande gagne six places au classement de la Banque mondiale

La Thaïlande se situe ainsi au troisième rang des pays de l’ASEAN après Singapour classé deuxième avec une note de 86,2 et la Malaisie classée 12e avec un score de 81,5.

La Thaïlande progresse de six points dans le classement «Facilité de faire des affaires 2020» publié par la Banque mondiale, passant du 27e au 21e rang cette année, sur 190 pays étudiés.

Le score de la Thaïlande est de 80,1 (sur 100) en hausse de 1,65 point : c’est le classement le plus élevé atteint par le royaume au cours des six dernières années.

Le score de facilité de faire des affaires (Doing Business) d’un pays est noté sur une échelle de 0 à 100 : 0 représentant le niveau le plus bas et 100 représentant la meilleure note possible.

La Thaïlande se situe ainsi au troisième rang des pays de l’ASEAN après Singapour classé deuxième mondial avec une note de 86,2 et la Malaisie classée 12e avec un score de 81,5.

Dans la catégorie des permis de construire, la Thaïlande est passée de la 67ème à la 34ème place, avec un score de 77,3. La Thaïlande a également amélioré la protection des investisseurs minoritaires, passant de la 15ème place à la troisième place l’an dernier.

Un climat des affaires relativement favorable

Si le climat des affaires est relativement favorable dans la plupart des pays d’Asie de l’Est et du Pacifique, le rythme des réformes s’est ralenti par rapport aux années précédentes. En effet, moins de la moitié des économies de la région (12 sur 25) ont fait évoluer leur réglementation.

Il n’en reste pas moins que l’Asie de l’Est et Pacifique compte cinq économies parmi le top 25 du classement : Singapour (2e), RAS de Hong Kong en Chine (3e), Malaisie (12e), Taïwan en Chine (15e) et Thaïlande (21e). Classée au 31e rang, la Chine a gagné plusieurs places et figure pour la deuxième année consécutive dans le top 10 des pays qui ont le plus progressé.

Le rapport Doing Business 2020 analyse les réglementations de 190 économies dans 12 domaines afin d’évaluer le climat des affaires à travers le monde.

Les dix pays où les climat des affaires est le plus favorable
Les dix pays où les climat des affaires est le plus favorable

Dix de ces indicateurs sont pris en compte pour attribuer à chaque économie une note sur la facilité de faire des affaires.

Il s’agit de la 17e édition d’une étude qui a incité les gouvernements du monde entier à entreprendre des réformes destinées à améliorer le cadre d’activité des entreprises, avec en ligne de mire une croissance économique durable.

Le rapport se penche sur les règles qui affectent la vie d’une entreprise de sa naissance à sa liquidation : création d’entreprise, obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention d’un prêt, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité.

Les économies où l’environnement des affaires est le meilleur

Selon l’étude, les dix économies du monde les plus performantes du point de vue de la facilité de faire des affaires sont la Nouvelle-Zélande (avec un score de 86,8 sur 100), Singapour (86,2), la RAS de Hong Kong en Chine (85,3), le Danemark (85,3), la République de Corée (84), les États-Unis (84), la Géorgie (83,7), le Royaume-Uni (83,5), la Norvège (82,6) et la Suède (82).

Source : World Bank Doing Business 2020

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire