La valeur des exportations thaïlandaises a diminué de -5,8% en glissement annuel en mai 2019, faisant suite à une contraction de -2,6% le mois précédent. 

Les exportation de la Thaïlande sont en baisse sur sept mois consécutifs, la croissance des importations ayant aussi chuté à son taux le plus bas depuis 34 mois.

Une baisse de 4,5% sur les cinq premiers mois

À cet égard, les chiffres des exportations au cours des cinq premiers mois de 2019 sont en diminution en moyenne de -4,5% sur un an.

Les exportations de produits clés en nette diminution

Les produits thaïlandais faisant partie de la chaîne d’approvisionnement de la Chine ont été lourdement frappé par l’augmentation des droits d’importation aux États-Unis, en particulier les pièces et composants informatiques (-1,8% en GA), le caoutchouc (-9,9% en GA), les circuits électroniques intégrés (-16,4% en GA). et des produits chimiques et plastiques (-16,5% sur un an).

Dans le même temps, les exportations des autres catégories de produits ont également diminué, par exemple les véhicules automobiles – pièces et composants (-17,2% en GA), le riz (-13,3% en GA) et le sucre (-14,4% en GA). En excluant l’or, la croissance globale des exportations en mai chuterait de -4,8% sur un an.

Exportations par marchés clés

Les exportations vers divers partenaires commerciaux clés ont enregistré une croissance négative, notamment en Chine (-7,2%), au Japon (-4,4%), à Hong Kong (-3,2%), dans les pays de l’Asean -5 (-14,3%) et vers l’UE (-8,6%).

D’autre part, les exportations vers les États-Unis, l’Inde et le Vietnam ont contribué à atténuer l’impact de la croissance négative avec une expansion de 7,8% sur un an, de 4,4% sur un an et de 0,8% sur un an respectivement.

L’escalade de la guerre commerciale facteur d’incertitude

Pedant la trêve temporaire entre décembre 2018 et avril 2019, divers investisseurs et institutions ont estimé que la fin de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine était proche.

Cependant, début mai 2019, les États-Unis ont estimé que les négociations entre les États-Unis et la Chine étaient inacceptables et ont décidé, le 10 mai 2019, de relever considérablement les droits de douane, les faisant passer de 10% à 25%, pour un montant de 200 milliards USD d’importations chinoises.

Cette évolution a ravivé les craintes du marché, comme en témoignent des indices tels que l’Indice d’incertitude de la politique commerciale des États-Unis, qui faisait le suivi de la confiance des investisseurs dans la politique commerciale, qui est passée de 128,9 en avril à 234,7 en mai.

De plus, l’indice Thomson Reuters / INSEAD du climat des affaires en Asie, a révélé que la confiance des entreprises asiatiques au deuxième trimestre de 2019 était tombée à 53 points, un plus bas depuis 10 ans et le taux le plus bas depuis la crise financière de 2008.

En 2019, la croissance des exportations thaïlandaises pourrait être inférieure au taux précédemment prévu de 0,6%

La Thaïlande et les principaux exportateurs régionaux ont continué à faire face à une faible croissance de leurs exportations en mai, sans aucun signe de reprise.

En outre, les incertitudes et les craintes relatives à la réapparition des tensions commerciale entravent également la situation.

En conséquence, le commerce et les investissements mondiaux pourraient être inférieurs aux niveaux attendus. Avec l’intensification des tensions liées à la guerre commerciale, le secteur des exportations thaïlandais subira des effets directs et indirects.

En termes d’impact direct, les exportations thaïlandaises vers la Chine vont chuter, en particulier pour les produits de la chaîne d’approvisionnement chinoise destinés à être exportés aux États-Unis. Dans l’intervalle, l’impact indirect sera lié à la dépendance d’autres pays à la Chine. 

Avec le ralentissement de l’économie chinoise, les économies des pays qui dépendent de la Chine ralentissent également, d’où une baisse des exportations sur ces marchés.

Selon l’analyse d’EIC, les exportations thaïlandaises vers des pays fortement dépendants de la Chine ont considérablement ralenti par rapport aux marchés moins dépendants de la Chine. 

Dans ces conditions, la croissance de la valeur des exportations en 2019 pourrait être inférieure à la croissance prévue de 0,6%, avec une probabilité de croissance négative. EIC effectue actuellement une analyse approfondie et publiera officiellement les chiffres révisés au début du mois de juillet 2019.


https://www.thailand-business-news.com/economics/74110-thai-exports-fell-by-5-8yoy-in-may-2019.html

4/5 (1 Review)

Laisser un commentaire