Accueil Économie L'incertitude politique pèse sur l'économie thaïlandaise

L’incertitude politique pèse sur l’économie thaïlandaise

L’élection du 24 mars et la désignation tardive du futur Premier Ministre pourraient avoir un effet négatif sur la situation économique de la Thaïlande, si le résultats des élections débouchait sur une situation instable ou sur un blocage institutionnel.

En pleine transition gouvernementale, la Thaïlande doit faire face à un potentiel ralentissement économique.

La croissance économique thaïlandaise ne devrait pas dépasser 4% cette année, car les économistes ont récemment révisé leurs prévisions de croissance à la baisse.

Le Centre de recherche Kasikorn a révisé ses prévisions de croissance économique pour 2019 de 4,0% à 3,7% en 2019.

Auparavant, la Banque de Thaïlande avait abaissé ses prévisions de croissance de 4% à 3,8%. Le centre d’intelligence économique de la Siam Commercial Bank prévoit également que l’économie thaïlandaise enregistrera une croissance de 3,8%.

L’UTCC (University of Thai Chamber of Commerce’s Center) prévoit que le PIB thaïlandais augmentera seulement de 3,5 à 3,8% en 2019.

Cependant, le centre révisera ses prévisions de croissance du PIB thaïlandais après le 9 mai 2019, date à laquelle la commission électorale doit annoncer le résultat officiel des élections générales.

«Nous attendons de voir plus clair dans la situation politique intérieure. Quel camp politique dirigera le gouvernement de coalition et quelles seront les politiques économiques du nouveau gouvernement. « a déclaré Thanavath Phonvichai président de l’UTCC à la chaîne thaïlandaise ThaiPbs.

La confiance des consommateurs en baisse

L’indice de confiance des consommateurs (ICC) du mois dernier s’est établi à 80,6 soit la première baisse en trois mois et le plus bas de l’année, a déclaré le Centre de prévision économique et d’affaires de l’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise

Cependant, le pays du sourire possède de large qualité afin de contrer d’éventuelles menaces. La stabilité macroéconomique est l’un des points forts de la Thaïlande avec une dépendance minime des financements extérieurs, un secteur bancaire robuste et une situation budgétaire stable.

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis menace le commerce thaïlandais.

Les mesures américaines contre la Chine pourraient avoir des conséquences sur les exportations Chine-Thaïlande. Les risques géopolitiques et le ralentissement de l’économie chinoise, principal partenaire exportateur de la Thaïlande, sont autant de risques pour la stabilité monétaire du pays.

L’Organisation mondiale du commerce a déclaré la semaine dernière que le commerce mondial avait perdu de son élan et s’était développé plus lentement que prévu en 2018 en raison de la montée des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis.

Les économistes de l’OMC s’attendent également à ce que la croissance du volume des échanges de marchandises baisse à 2,6% en 2019, contre 3,0% en 2018.

Or le PIB de la Thaïlande dépend pour environ 60% des exportations, et une relance de la consommation intérieure reste peu probable en raison de l’endettement déjà très élevé des ménages.

4/5 (4 Reviews)

Laisser un commentaire

0/5 (0 Reviews)
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}