La Thaïlande bien placée pour profiter des rivalités entre la Chine et les Etats-Unis

La Thaïlande, Taiwan et le Vietnam devraient bénéficier le plus, avec la Malaisie, du détournement des échanges et des investissements hors de Chine.

Dans un rapport de recherche récent, Moody’s identifie les pays asiatiques les plus vulnérables au ralentissement des échanges commerciaux mondiaux et ceux qui pourraient en bénéficier.

– Hong Kong, Singapour, Taiwan, le Vietnam et la Mongolie sont parmi les plus exposés de la région Asie-Pacifique au ralentissement durable des échanges commerciaux en Chine. 
– La Thaïlande, Taiwan et le Vietnam devraient bénéficier le plus, avec la Malaisie, du détournement des échanges et des investissements hors de Chine.

Asie Pacifique: les retombées du ralentissement des échanges pèsent sur la croissance

Moody’s Investors Service a examiné 23 pays de la région Asie-Pacifique dans un rapport récemment publié, et identifié les pays les plus vulnérables à la baisse des volumes d’échanges dans le monde, en partie à cause des tensions persistantes et généralisées entre les Etats Unis (Stable Aaa) et la Chine (stable A1).

« Compte tenu des perspectives incertaines de croissance et de la politique commerciale, ainsi que des conditions de financement généralement plus restrictives, le ralentissement de la croissance des investissements amplifiera le ralentissement des échanges, en particulier à Hong Kong, Singapour, Taiwan, le Vietnam et la Mongolie »,

Christian de Guzman, vice-président et responsable du crédit chez Moody’s.

Un changement favorable pour la Thaïlande à plus long terme

Sans surprise, les pays qui participent déjà à la chaîne d’approvisionnement manufacturière régionale présentent les similitudes les plus grandes en matière d’exportation avec la Chine, notamment le Vietnam, la Corée, la Thaïlande, Taiwan, le Japon (stable A1) et la Malaisie. 

Bien qu’ils soient parmi les plus exposés aux effets directs du ralentissement des courants d’échanges commerciaux décrits ci-dessus, ces pays sont également les mieux placés pour tirer parti des retombées positives.

« Et les bénéfices tirés du détournement des échanges et des investissements en dehors de la Chine dépendront de la structure industrielle, de l’évolutivité et des coûts de main-d’œuvre – un bénéfice potentiel pour Taiwan, la Thaïlande, la Malaisie et le Vietnam – bien que la reconfiguration des chaînes d’approvisionnement ne se produise qu’avec le temps »

Christian de Guzman

L’augmentation des dépenses publiques peut atténuer la demande extérieure en déclin, en particulier à Singapour (stable Aaa), en Corée (stable Aa2) et à Taiwan (stable Aa3), car la situation budgétaire solide de ces pays laisse entrevoir un soutien potentiellement plus important.

Des pays tels que le Bangladesh (Ba3 stable) sont également moins vulnérables à un ralentissement de la demande chinoise en raison de leur dépendance au commerce en dehors de l’Asie-Pacifique.

0/5 (0 Reviews)
Olivier Languepin
Olivier Languepin
Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.
34,698FansJ'aime
3,216FollowersSuivre
1,611FollowersSuivre

Les plus lus

0/5 (0 Reviews)