Catégories
A la Une ASEAN Économie

La Thaïlande produira 1,7 million automobiles cette année

La Thaïlande confirme sa position de « Detroit de l’Asie », battant tous les records de production avec environ 1,7 millions de voitures produites en fin d’année 2010.

La Thaïlande  confirme sa position de « Detroit de l’Asie », battant tous les records de production avec environ 1,7 millions de voitures produites en fin d’année 2010.

La Thaïlande est maintenant classée 14e producteur mondial automobile. Sur les 1,7 millions d’automobiles produites en 2010, 750.000 sont destinées au marché intérieur et le reste, ou 950.000 véhicules, sont destinés à l’exportation. L’objectif initial de production a été fixé à 1,6 millions, mais la production réelle pourrait atteindre 1,8 millions unités. Environ 990.000 véhicules ont été fabriqués en Thaïlande l’année dernière, ce qui équivaut à une croissance du secteur de 70% . Au cours des neuf premiers mois de 2010, la Thaïlande a déjà produit environ 1,2 millions de véhicules. Parmi eux, 556.000 ont été pour la vente locale et 664.000 pour l’exportation.

Le secteur automobile représente 11% du PIB de la Thailande

En 2011 la production devrait encore augmenter de 10% et plus de 100.000 éco-voitures seront fabriquées en Thaïlande. La production thaïlandaise de véhicules représente déjà près de 51 % du nombre total de véhicules fabriqués dans l’Association des Nations du Sud-Est asiatique (ASEAN). La production de véhicules  représente environ 11 % du PIB thaïlandais (9000 milliards de baht, 290 milliards de USD) , le deuxième secteur le plus important après l’informatique et les composants électroniques.

bangkok street view
La production automobile en Thaïlande représente environ 11 % du PIB, soit le deuxième secteur le plus important après les l'informatique et les composants électroniques.

Le japonais Toyota, premier constructeur mondial a annoncé hier  le début de la production de Prius dans son usine thaïlandaise. Toyota dispose actuellement trois usines en Thaïlande qui produisent 550 000 voitures par an, dont la Camry, berline hybride de Toyota depuis 2009.

La Prius, qui est en vente en 1997, est l’hybride le plus populaire sur le marché, cumulant des ventes mondiales de plus de 2 millions de véhicules. Elle sera produite cette année à 12000 exemplaires en Thailande.

Toyota va importer du Japon les batteries, moteurs et autres composants clés en franchise de droits dans le cadre d’un accord avec le gouvernement thaïlandais, qui renonce à une taxe de 5% pour attirer les investisseurs étrangers. Après incitations fiscales, la Prius Thai se vendra pour environ 1,3 millions de bahts, soit environ 32500 euros.

Le centre de production automobile de l’Asie du Sud-Est

Aujourd’hui presque tous les grands constructeurs automobiles du monde, et fabricants de pièces et composants ont mis en place des unités de production dans le royaume. La  Thaïlande a prévu de produire 1,4 million de véhicules en 2010, dont 800000 à l’exportation. Les industriels japonais sont actuellement les plus gros investisseurs sur le sol thaïlandais, en particulier en ce qui concerne l’automobile, representée par des constructeurs tels que Mitsubishi, Nissan, Isuzu ou Toyota.

D’après le journal japonais Yomiuri Shimbun, les grèves, des coûts de productions en hausse et une monnaie chinoise de plus en plus forte ont encouragé les constructeurs automobiles japonais à se tourner vers des pays voisins de la Chine, comme le Vietnam ou la Thaïlande.

Le salaire annuel d’un travailleur chinois se situe entre 4500 et 5500 dollars, à peu près deux fois supérieur à celui d’un ouvrier indien, et un tiers supérieur à celui d’un travailleur Thaï.

Le Thailand Automotive Institute prévoit que le royaume devrait dépasser l’Espagne, le Canada et le Mexique pour entrer dans le top 10 mondial en atteignant l’objectif de capacité de 2,3 millions d’unités d’ici 2015.

Olivier Languepin

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire