La bourse de Thaïlande termine 2018 en baisse de 10,8%

L'année 2018 se termine sur un bilan négatif pour la bourse de Thaïlande, handicapée par de fortes sorties de capitaux étrangers

L’année 2018 a été une mauvaise année pour les investisseurs dans la région, puisque deux places financières seulement dans l’ensemble de la région Asie-Pacifique – Mumbai et Wellington – ont terminé l’année avec des rendements positifs.


Les places financières de Singapour et des Philippines ont également perdu plus de 10% chacune, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ayant entraîné de lourdes sorties de capitaux.

Une mauvaise année pour les investisseurs

Shanghaï (-24,9%) au 27 décembre, enregistrait la deuxième pire performance au monde derrière Athènes (-25,5%).

Cependant, selon la rédaction de Nikkei , la Thaïlande, qui a relevé récemment son taux directeur pour la première fois en sept ans, serait parmi les marchés boursiers asiatiques susceptibles de rebondir en 2019.

Le royaume est bien placé pour attirer les acheteurs si les investisseurs décident de revoir leurs de portefeuilles alors que l’économie américaine donne des signes de ralentissement et que la Fed pourrait revoir sa politique monétaire .

Des ventes massives des investisseurs étrangers

Ce n’est pas nouveau mais en 2018 les investisseurs étrangers ont été à nouveau vendeurs nets sur le SET pour la quatrième fois sur les cinq dernières années (2016 étant l’exception avec des achats nets de 77,9 milliards de bahts).

Mais cette fois leurs ventes nettes en 2018, qui s’élèvent à 287,45 milliards de bahts, ont été plus de 10 fois supérieures que le total des ventes nettes de 2017, qui s’élevait à 25,75 milliards, selon une estimation fournie par le Bangkok Post .

3.5/5 (2 Reviews)
Olivier Languepin
Olivier Languepin
Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.
34,602FansJ'aime
3,081FollowersSuivre
1,582FollowersSuivre

Les plus lus

0/5 (0 Reviews)