D’après Markus Scherer, expert du secteur automobile au sein de Ipsos Business Consulting, la Thaïlande pourrait prochainement perdre sa place de premier producteur automobile en ASEAN au profit de l’Indonésie.

Selon M. Scherer, si l’Indonésie continue son développement en terme de production de véhicules, d’améliorations d’infrastructures et d’exportations, il ne fait aucun doute qu’elle pourrait dépasser la Thaïlande.

La Thaïlande, atelier historique de l’industrie automobile dans l’ASEAN

Aujourd’hui la Thaïlande est le premier producteur automobile en Asie du Sud-Est avec une production annuelle d’environs 2 millions d’unités.

L’Indonésie est quant à elle en seconde place avec 1,1 millions de véhicules produits en 2015. La force de la Thaïlande réside dans sa forte propension à exporter ses véhicules.

thailandautoindustry2014
Ventes et production automobile en Thaïlande. Source : http://www.boi.go.th/upload/content/BOI-brochure%202015-automotive-20150325_70298.pdf

En 2015, alors que la Thaïlande exportait 55% des automobiles produites sur son territoire, l’Indonésie n’exportait que 23% de sa production.

L’année passée la différence de production entre les deux pays était de 810 000 voitures. Mais selon l’Ipsos, en 2020 la différence devrait presque être réduite de moitié. Cette réduction d’écart serait due à la combinaison de deux facteurs.

L’Indonésie dispose d’importantes capacités de production encore inutilisées

Premièrement l’Indonésie devrait réussir au fil des années à utiliser ses installations au maximum de leurs capacités.

En 2015 l’Indonésie possédait les usines nécessaires à la production de 2 millions de véhicules, mais seulement 62% de cette capacité furent utilisés.

Deuxième facteur : de gros investissements d’accroissement de productivité devraient être apportés, par l’Etat, mais aussi par les constructeurs automobiles présents dans le pays.

Une production basée en Indonésie a également l’avantage du faible coût de la main d’œuvre et de la forte demande interne d’un pays de 250 millions d’habitants, un marché bien plus étendu que la Thaïlande avec 69 millions d’habitants.

En effet, même si l’Indonésie n’exporte pas beaucoup, son marché intérieur reste très intéressant, avec une marge de progression importante.

L’Indonésie est également bien placée pour exporter dans les autres pays de l’Asean, qui représentent un marché de 600 millions d’habitants. En 2015 les ventes automobiles en Asean ont atteint 3.079.000 véhicules.

Des prévisions à nuancer

Le bureau Ipsos de Bangkok pense néanmoins que la Thaïlande pourrait limiter les dégâts. En effet Ford et General Motors devraient quitter l’Indonésie, possiblement au profit de la Thaïlande, en raison d’une compétitivité jugée trop faible.

Autre problème, la législation indonésienne qui n’est pas assez permissive au niveau des investissements étrangers, et qui est un véritable frein à l’implantation des compagnies automobiles dans le pays.

Mais concernant ce point, le gouvernement indonésien a promis de faire des efforts pour faciliter les démarches.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire