Catégories
Économie

Croissance : la Thaïlande peine à maintenir son élan

Le ralentissement des économies chinoises et asiatiques continuent de peser sur la croissance thaïlandaise qui pourrait être inférieure à 3% en 2015.

Le Conseil économique et du développement social (NESDB) a rendu public la semaine dernière les derniers chiffres de l’économie thaïlandaise : au deuxième trimestre le taux de croissance a ralenti à 2,8%, en baisse de 0,2% par rapport à 3% au premier trimestre.

La lente reprise économique de la Thaïlande et le ralentissement de l’économie mondiale, en particulier en Chine, ont incité la Banque de Thaïlande à réduire sa prévision de croissance du PIB pour l’année 2015 à un peu moins de 3%.

Les principaux soutiens à la croissance ont été les investissements publics et le tourisme, tandis que les exportations ont été touchées par le ralentissement économique mondial.

Compte tenu de la performance économique plus faible au deuxième trimestre, le NESDB a réduit sa prévision 2015 de croissance du PIB à une fourchette comprise entre 2,7% et 3,2%, alors qu’il avait prévu un taux de  3 à 4% en mai dernier.

Le NESDB a également fortement révisé ses prévisions d’exportation en année pleine à la baisse, avec une contraction de 3,5% contre une projection antérieure de croissance de 0,2%.

Le Crédit Suisse prévoit une croissance du PIB thaïlandais en année pleine de 2,5% pour 2015.

Dans un communiqué publié le 19 août, la Banque de Thaïlande avait décidé de maintenir son taux d’intérêt principal à 1,5%, en raison de la persistance de facteurs baissiers.

L’économie mondiale a récupéré à un rythme plus lent que prévu, principalement en raison du ralentissement des économies chinoises et asiatiques. À l’avenir, les perspectives baissières de croissance mondiale pourraient peser sur l’économie thaïlandaise, en particulier sur les exportations.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.