Catégories
Économie

L’essor du Sud modifie radicalement l’aspect du monde

La Thaïlande figure parmi ces « États développementaux » proactifs qui cherchent à tirer un avantage stratégique des opportunités offertes par le commerce mondial.

Réduction massive de la pauvreté, expansion de la classe moyenne grâce à d’importants gains en termes de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine, telles sont les conclusions du dernier rapport du PNUD sur le développement humain.

Contrairement à bien des idées reçues sur l’essor du commerce international et la mondialisation des échanges, ceux ci ont été un facteur déterminant de l’enrichissement des plus pauvres et de l’expansion subséquente de la classe moyenne. La Thaïlande figure parmi ces « États développementaux » proactifs qui cherchent à tirer un avantage stratégique des opportunités offertes par le commerce mondial.

L’essor du Sud est en train de modifier radicalement l’aspect du monde du XXIème siècle

grâce aux nations en développement qui mènent la croissance économique, extirpant des centaines de millions de personnes de la pauvreté et propulsant des milliards de personnes supplémentaires dans une nouvelle classe moyenne mondiale.

C’est ce que révèle le Rapport sur le développement humain 2013 du Programme des Nations Unies sur le développement (PNUD). Selon le Rapport 2013, « l’essor du Sud se produit à une vitesse et à un niveau sans précédent ».

classemoyenneasie
L’essor du Sud est en train de modifier radicalement l’aspect du monde du XXIème siècle

« Jamais dans l’histoire les conditions de vie et les perspectives d’avenir de tant de personnes n’avaient changé si radicalement et si vite. » Le Rapport 2013 souligne que ce phénomène va bien au-delà de celui du dénommé BRICS, des pays au revenu moyen souvent représentés par le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine.

Plus de 40 pays en développement ayant obtenu des gains en termes de développement humain

Le Rapport montre que plus de 40 pays en développement ont enregistré des hausses de la valeur de leur IDH largement supérieure à celles envisagées au vu de la valeur de leur IDH. D’après ce Rapport, ces accomplissements sont largement attribuables à un investissement soutenu dans l’éducation, la santé et les programmes sociaux, ainsi qu’à un engagement ouvert avec un monde de plus en plus interconnecté.

Selon le Rapport, ce progrès historique crée des opportunités de collaboration nouvelles entre les pays du Sud et du Nord pour faire avancer le développement humain et faire face à des défis partagés tels que la lutte contre le changement climatique.

Les pays du Sud étendent leurs liens commerciaux, technologiques et politiques vers l’ensemble des pays du Nord, tandis que le Nord recherche dans le Sud de nouveaux partenariats capables de promouvoir la croissance et le développement mondial.

Le Rapport 2013 identifie d’abord plus de 40 pays en développement ayant obtenu des gains en termes de développement humain et qui ont dépassé les normes mondiales de manière significative au cours des dernières décennies. Il étudie ensuite de manière plus détaillée 18 de ces pays, en incluant les pays affichant les meilleurs résultats (en commençant par la Chine) mais aussi de nombreux pays du Sud plus petits connaissant également le succès, tels que le Chili, le Ghana et la Thaïlande.

Bien que ces pays diffèrent grandement en termes d’histoire, de système politique, de profil économique et de priorités de développement, ils partagent néanmoins certaines caractéristiques clés. La plupart d’entre eux sont des « États développementaux » proactifs qui cherchent à tirer un avantage stratégique des opportunités offertes par le commerce mondial.

Ils ont également largement investi dans leur capital humain par le biais de programmes de santé et d’éducation et d’autres services sociaux essentiels. Selon le Rapport,

« Un État développemental doit, avant toute régulation des prix, définir correctement les priorités politiques ». « Celles-ci doivent être axées sur les personnes en promouvant leurs perspectives tout en les protégeant des risques d’effondrement. ».

« Le Rapport jette un nouveau regard sur la situation actuelle du développement mondial et démontre à quel point la progression rapide d’un grand nombre de pays du Sud en matière de développement peut servir d’exemple », déclare Helen Clark dans l’avant-propos du Rapport.

 

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Une réponse sur « L’essor du Sud modifie radicalement l’aspect du monde »

Une personne qui gagne 10 dollars par jour ferait partie de la classe dite moyenne. Il ne faut pas oublier que pendant que ces gens augmentaient leur salaire, l’inflation à jouer également, en progressant très vite. Ce qui fait que, cette pseudo classe moyenne, survit plus qu’elle ne vit.
Voilà un bel exemple de satisfaction personnelle, basée sur le mensonge.

Laisser un commentaire