Accueil Économie La Thaïlande perd sa première place d'exportateur de riz

La Thaïlande perd sa première place d’exportateur de riz

La Thaïlande se retrouve désormais à la troisième place des exportateurs de riz, derrière l’Inde et le Vietnam, avec une chute de 37 % en 2012 par rapport à l’année précédente.

D’après une annonce du Ministère du Commerce de Thaïlande, le royaume a vendu 6,73 millions de tonnes de riz d’une valeur de 4,63 milliards de dollars, comparée à 10,7 millions de tonnes (soit 6,43 milliards de dollars) en 2011. C’est le taux d’exportation le plus bas depuis l’année 2000, où la Thaïlande avait alors expédié 6,55 millions de tonnes d’après les chiffres conservés par le ministère américain de l’Agriculture.

Les exportations de riz au plus bas depuis 12 ans

Cette chute dans le classement permet à l’Inde et au Vietnam de se positionner en première et deuxième place respectivement des exportateurs mondiaux de riz. Selon Bloomberg News, l’Inde aurai vendu 10,3 millions de tonnes de riz en 2012, et 8 millions de tonnes pour le Vietnam selon un rapport publié sur le site du Département Général des Douanes du Vietnam le 16 janvier.

L’exportation du riz est en baisse depuis que le gouvernement du Premier ministre Yingluck Shinawatra a mis en place un programme populiste de soutien des prix en octobre 2011. Le gouvernement s’est engagé à acheter le riz des agriculteurs au-dessus des taux du marché (15000 bahts par tonne) pour stimuler les prix intérieurs et augmenter les revenus des populations rurales.
Le gouvernement de Yingluck a défendu ce programme face au scepticisme général en affirmant que l’achat du riz à des prix plus élevés n’aurait aucun impact sur l’exportation.

Buffalo rice Vietnam
l’Inde aurai exporté 10,3 millions de tonnes de riz en 2012, et 8 millions de tonnes pour le Vietnam, contre seulement 6,7 millions de tonnes pour la Thaïlande

Mais c’était sans compter sur ses concurrents d’outre mer. Les stocks ont donc commencé à s’accumuler jusqu’à atteindre 12 millions de tonnes de riz pour la saison en cours 2012-2013, poussant même le gouvernement à louer des hangars désaffectés sur le aéroports pour créer des espaces de stockage supplémentaire.

Cout élevé et hausse de la dette publique

D’après la World Bank, le coût de ce programme peut atteindre 440 milliards de bahts pour 2012-2013, alors qu’il était de 376 milliards de bahts en 2011 soit environs 3,4 % du PIB. Les pertes sont également estimées à environ 115 milliards de bahts l’an dernier et 140 milliards de dollars cette année.

Ces programmes populistes ont également contribué à la hausse de la dette publique, qui s’est établi à 4,94 trillions de baht, soit 43,9 pour cent du PIB à la fin de l’année dernière, et devrait s’élever à 47,5 pour cent du PIB au cours de l’exercice en cours se terminant au mois de septembre prochain.

Le renforcement du baht entrave également les exportations thaïlandaises a déclaré mercredi le ministre du Commerce Boonsong Teriyapirom. Le baht est désormais à 39,96 pour un euro


0/5


(0 Reviews)

Laisser un commentaire

34,604FansJ'aime
3,080FollowersSuivre
1,582FollowersSuivre

Les plus lus

Latest articles

Fortes pluies dans la plupart des régions de Thaïlande

De fortes pluies ponctuelles devraient tomber sur 60 à 70% de la Thaïlande durant la période du 16 au 21 juin, et les vagues dans la mer d'Andaman risquent d'atteindre 2 à 3 mètres de creux.
0/5 (0 Reviews)