Catégories
Économie

Alstom envisage de construire une usine en Thaïlande

Alstom envisage de construire une usine de fabrication de composants de trains en Thaïlande pour accroître sa présence en Asie et tenter de rejoindre son concurrent Siemens.

Alstom envisage de construire une usine de fabrication de composants de trains en Thaïlande pour accroître sa présence en Asie et tenter de rejoindre son concurrent Siemens.

Didier Farez, le président d’Alstom (Thaïlande) Ltd, a déclaré au Bangkok Post que la société française a été approchée par le Mass Rapid Transit Authority (MRTA) pour examiner un projet avec des partenaires locaux potentiels.

“Il faudra environ un an pour finaliser le plan”, a déclaré M. Farez, ajoutant que l’installation en Thaïlande servirait non seulement le marché thaïlandais, mais aussi les exportations dans la région, considérée comme à fort potentiel pour le transport ferroviaire.

Siemens déjà très implanté en Thaïlande a récemment remporté le marché de la navette ferroviaire qui relie Bangkok au nouvel aéroport de Survanabhumi

Les  projets d’Alstom liés à la Thaïlande comprennent le développement des voies pour la Ligne bleue MRTA et la fourniture de locomotives diesel à la State Railway of Thailand.

L’allemand Siemens travaille déjà avec de grandes universités thaïlandaises pour développer la maîtrise en ingénierie ferroviaire et former du personnel pour cette industrie, qui connait actuellement une pénurie de main d’oeuvre qualifiée

Hier, Alstom a signé un mémorandum de cinq ans du même type (MoU) avec faculté d’ingénieurs de  l’Université Kasetsart pour former des étudiants dans les domaines du génie ferroviaire  de la production d’énergie et des transports. L’objectif est de produire 1.000 ingénieurs au cours des cinq dernières années.

L’université Kasetsart mettra en place un programme de baccalauréat en ingénierie ferroviaire, le premier de son genre en Thaïlande, au prochain semestre. Elle espère avoir 40 diplômés par an.

Jérôme de Grandmaison, le vice-président des ressources humaines en Asie, a déclaré qu’Alstom a déjà signé des accords similaires  en Chine et en Inde. Le protocole d’accord comprend un échange d’étudiants entre les programmes d’études supérieures d’Alstom en Asie, permettant aux meilleurs étudiants d’être impliqués dans différents projets dans d’autres pays.

M. Thanya Kiatiwat, doyen de  l’Université Kasetsart, a déclaré que le partenariat avec Alstom va contribuer au développement de l’infrastructure de la Thaïlande et de l’Asean, car la demande pour l’électricité et l’expansion de transport ferroviaire ne cesse de croître dans la région.

La Chine et la Thaïlande ont signé un accord pour la construction d’un train à grande vitesse reliant Nong Khai (nord-est) à Bangkok. Ce chantier s’inscrit dans un projet ferroviaire de grande envergure reliant le sud de la Chine à Singapour.

Cet accord représente un investissement de plus de 250 milliards de bahts supervisé par la Chine,qui fournira aussi très probablement un financement. Ce chantier gigantesque qui verra la naissance d’une ligne de train à grande vitesse reliant la ville de Kunming dans le sud de la Chine à Singapour, a pour but de dynamiser la région et de relancer l’économie des pays concernés. En effet, la ligne de chemin de fer traversera le Laos, la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge, la Malaisie et le Vietnam.

Lire aussi La Chine, le Laos et la Thaïlande reliés par TGV en 2015 – A la Une, Investissement – thailande-fr.com

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.