Catégories
Économie

Le FMI prévoit une reprise de la croissance en Thaïlande

Les inondations historiques d’une grande partie du pays ont couté des vies, détruit du capital physique et freiné la production pendant le dernier trimestre de l’année 2011. Cependant, la situation économique de la Thaïlande a toutes les chances de se rétablir en 2012, ce malgré l’évolution incertaine de l’économie mondiale.

L’année 2011 vient de se terminer et elle restera en Thaïlande comme celle de la catastrophe majeure des inondations, faisant plus de 800 morts et réduisant la croissance économique à un niveau proche de zéro. En 2011 la croissance thaïlandaise a quasiment stagné avec 0,1%, un chiffre très inférieur aux prévisions de 3,5 à 4%.

Mais selon une étude du FMI, la croissance pourrait rédemarrer rapidement en 2012 pour atteindre 5,5% et se poursuivre à 7,5% en 2013.

Présent à Bangkok du 13 au 24 février à l’occasion de la consultation annuelle prévue par l’article IV, le FMI a fait une analyse de la situation économique du pays, ainsi qu’un bilan prévisionnel. Ce dernier expose un avis confiant quant à l’avenir économique de la Thaïlande à moyen terme, ce malgré une économie mondiale incertaine.

la situation économique de la Thaïlande a toutes les chances de se rétablir en 2012

« Les inondations historiques d’une grande partie du pays ont couté des vies, détruit du capital physique et freiné la production pendant le dernier trimestre de l’année 2011. Cependant, la situation économique de la Thaïlande a toutes les chances de se rétablir en 2012, ce malgré l’évolution incertaine de l’économie mondiale.

La politique monétaire de la Banque de Thaïlande, adaptée à la situation, ainsi que les mesures fiscales mises en place par le gouvernement devraient offrir une réponse appropriée aux circonstances macroéconomiques.  Ces mesures comprennent notamment : la détermination du gouvernement à revoir la distribution des revenus, le rééquilibre de sa croissance grâce à la relance de la consommation domestique, et enfin l’investissement dans les méthodes de prévention des inondations.

Un engagement en faveur de finances publiques saines

Le gouvernement devra renforcer les structures existantes pour créer des plafonds de dette publique et améliorer la couverture des activités fiscales. Il devra aussi être prêt à augmenter les revenus si nécessaire afin d’obtenir une demande durable de consommation des ménages. Une fois la crise terminée, les encouragements financiers devront être supprimés afin d’empêcher une trop forte augmentation de l’inflation. Les réformes devraient renforcer le secteur financier mais il faudra maintenir les efforts pour améliorer le contrôle et la transparence des institutions financières spécialisées.

Lire aussi L’économie thaïlandaise devrait fortement rebondir en 2012 – thailande-fr.com