Après une période d'hésitation et même parfois de renoncement à cause des incertitudes qui ont suivis le coup d'Etat, les investisseurs étrangers semblent reprendre de le chemin de la Thaïlande.

La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite