D'un point de vue extérieur, les risques liés à une demande asiatique plus faible et à des pénuries de semi-conducteurs pourraient entraver la reprise de la Thaïlande, étant donné que les exportations représentent 54% de l’économie.
La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite