La deuxième économie d’Asie du Sud-Est s’est contractée de 2,6% au cours du premier trimestre de 2021 par rapport à l’année précédente, selon les données publiées hier par le Conseil national de développement économique et social (NESDC).

Il s’agit du quatrième trimestre consécutif de baisse pour l’économie thaïlandaise actuellement touchée par une troisième vague de Covid-19, mais la baisse a cependant été inférieure à la contraction de 4,2% enregistrée au quatrième trimestre 2020.

Prévisions de croissance en baisse pour 2021

Le NESDC a également révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour 2021 de 2,5% -3,5% à 1,5% -2,5%. La première projection de croissance datant de novembre 2020 était comprise entre 3,5% et 4,5%.

Au cours du premier trimestre, la Thaïlande a été touchée par les deuxième et troisième vagues de Covid-19. La deuxième vague, qui a commencé à la mi-décembre et a duré jusqu’au début février, a conduit à des heures d’ouverture plus courtes et sans vente d’alcool dans les restaurants de plusieurs régions comme Bangkok.

Les entreprises telles que les bars, les pubs de karaoké et les salons de massage considérés comme propices aux infections ont reçu l’ordre de fermer au moins jusqu’au 31 mai.

Les restrictions ont aussi ralenti les dépenses de consommation privée, qui ont chuté de 0,5% par rapport à l’année au premier trimestre, passant d’une croissance de 0,9% enregistrée au quatrième trimestre 2020.

Sombres perspectives pour le deuxième trimestre

On s’attend à ce que l’économie se contracte davantage au deuxième trimestre étant donné qu’une troisième vague d’infections est apparue au début du mois d’avril.

En mars, les consommateurs ont fait preuve d’une plus grande confiance dans l’économie, reprenant leurs habitudes d’achat après que la deuxième vague apparue en décembre semblait avoir été contenue.

Mais cette humeur relativement optimiste s’est dissipée en avril et en mai, les consommateurs étant invités à rester chez eux pour lutter contre une troisième vague de contagion résurgente.

«Les conséquences économiques devraient être beaucoup plus graves au deuxième trimestre qu’au premier»

Charl Kengchon, président exécutif du Kasikorn Research Center dans un interview à Thai PBS News

Les exportations de services, qui comprennent les dépenses des non-résidents comme celles des touristes, ont chuté de 63,5% au cours des trois mois terminés au 31 mars selon l’agence NikkeiAsia

Le 5 mai, la Banque de Thaïlande a publié des projections économiques basées sur plusieurs scénarios de vaccination. Si 100 millions de doses de vaccins sont distribuées en 2021 pour atteindre l’immunité collective d’ici le premier trimestre 2022, la banque centrale s’attend à une croissance de l’économie de 2,0% en 2021 et de 4,7% en 2022.

Outre la Thaïlande, d’autres pays de la région ont connu des contractions économiques annuelles au premier trimestre, les Philippines à -4,2%, l’Indonésie -0,7% et la Malaisie -0,5%. Tous ces pays ont connu des flambées locales de coronavirus qui ont perturbé les activités économiques au cours du premier trimestre de cette année.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.