Catégories
Économie

Covid-19 en Thaïlande : 14,4 millions d’emplois menacés

La Thaïlande pourrait perdre jusqu’à 14,4 millions d’emplois cette année, en raison de l’épidémie de coronavirus et de la sécheresse

La Thaïlande pourrait perdre jusqu’à 14,4 millions d’emplois au cours des deuxième et troisième trimestres de cette année, en raison de l’épidémie de coronavirus et de la sécheresse, selon le Conseil national de développement économique et social (NESDC).

Sur ce total, quelques 8,4 millions de travailleurs risquent de perdre leur emploi, dont 2,5 millions dans le secteur du tourisme (hors commerce de détail et de gros), 1,5 million dans le secteur industriel et 4,4 millions dans d’autres emplois de services.

Le secteur du tourisme emploie environ 3,9 millions de personnes, tandis que le secteur industriel, déjà affaibli par la guerre commerciale, compte environ 5,9 millions de travailleurs.

Un total de 6 millions d’agriculteurs sont touchés par la sécheresse, a déclaré Thosaporn Sirisamphand, secrétaire général du NESDC.

On estime que sept à dix millions de personnes sont actuellement au chômage en Thaïlande en raison des fermetures temporaires d’entreprises ordonnées dans le cadre de l’état d’urgence pour prévenir la propagation du coronavirus Covid-19.

Le gouvernement thaïlandais a mis en place une allocation mensuelle de 5 000 bahts (environ 140 €) distribuée pendant trois mois à 14 millions de personnes au lieu des 9 millions prévues initialement.

La Thaïlande pourrait prendre plus de deux ans avant de retrouver son niveau d’activité économique antérieur à la crise de la Covid-19 selon les estimations de la banque britannique Standard Chartered.

Standard Chartered prévoit une contraction de 5% du PIB thaïlandais en 2020, avec une forte contraction de 13% au deuxième trimestre, suivie d’une reprise progressive au second semestre.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire