Catégories
Économie

Six millions d’emplois menacés dans le tourisme

Près de 6 millions de Thaïlandais risquent de perdre leur emploi dans le secteur du tourisme en raison des restriction imposées pour lutter contre le Covid-19

Selon un rapport de l’Organisation internationale du travail des Nations Unies, en collaboration avec l’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise, 6 millions de personnes vont perdre leur emploi dans le seul secteur du tourisme en raison de la pandémie de coronavirus.

Le tourisme est une industrie essentielle pour l’économie thaïlandaise qui représente entre 15 et 18% du PIB du pays en revenus directs, et jusqu’à 21% si l’on inclut les autres entreprises qui dépendent des retombées économiques du tourisme.

Le rapport de l’OIT publié le 24 avril estime la part du tourisme à 21,6% du PIB de la Thaïlande, contre 6,7% au Cambodge et 6,9% au Vietnam.

L’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise estime maintenant que jusqu’à 6 millions de personnes employées dans le secteur du tourisme (sur une population de 68 millions) se retrouveront au chômage, si la crise poursuit au delà de la fin du mois de juin.

“Les millions de travailleurs qui gagnent leur vie grâce au tourisme ne pourront pas subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille pendant longtemps à cause des réductions de salaire, ou pire, des pertes d’emplois”, indique le rapport.

Une allocation de 5000 bahts pour 14 millions de personnes

Le gouvernement thaïlandais a approuvé la semaine dernière la proposition du ministère des Finances d’étendre une allocation mensuelle de 5 000 bahts (environ 140 €) à 14 millions de personnes au lieu des 9 millions prévues initialement. 

Ce programme de soutien a été mis en place pour aider les personnes employées dans le secteur informel, comme les chauffeurs de taxi, les vendeurs de loterie, vendeurs de rue, ou le personnel des bars et restaurants qui ne cotisent pas au système national de sécurité sociale, et qui se retrouvent sans ressources.

Ce programme d’aide financière de 5000 bahts par mois devrait se poursuivre pendant au moins trois mois au total, a précisé la semaine dernière le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-O-Cha.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • 6 maintenant avant je lisais 7 millions ?? Quel est la vérité compte t on les emplois annexes et pas uniquement direct

  • Je constate comme beaucoup les dégâts que cause le coronavirus en termes de santé et d’économie dans le monde. Je note également que la Thaïlande, mon second pays affectif, est touché par les restrictions imposées et nécessaires pour enrayer cette pandémie.
    Je ne veux pas faire de politique concernant les décisions que prend le gouvernement Thaïlandais sur ce qui est bien ou mal car nous les Français nous n’avons pas de leçons à donner ou de commentaires à faire.
    Je déplore cette situation vis-à-vis des millions de Thaïlandais qui souffrent de cette situation (plus de travail, plus d’argent, plus de quoi se nourrir, etc.)
    Je suis malheureux et j’espère ce virus va disparaitre pour le monde et que la Thaïlande va vite retrouver son équilibre et un retour des touristes dont ces derniers permettent à des millions de Thaïlandais de travailler et de vivre.
    J’espère aussi que le gouvernement Thaïlandais sera plus souple en terme d’obtention des visas afin de permettre et d’inciter les touristes à venir et/ou à revenir car beaucoup de Falands ne souhaitent plus revenir.