Catégories
Culture

La cuisine vietnamienne, saine et savoureuse

Les cuisines asiatiques, notamment thaïlandaises et vietnamiennes, sont depuis toujours renommées pour leur diversité et leurs saveurs particulières.

Si vous aimez les plats à la fois piquants et doux de la cuisine thaïlandaise, ne ratez pas sa cousine vietnamienne : les deux partagent des traits similaires tout en gardant leur propre identité.

Explorer les spécialités culinaires du Nord au Sud du Vietnam pendant un circuit de 13 jours “Vietnam et sa fabuleuse cuisine” avec Asiatica Travel.

Les plats vietnamiens sont délicieux et cette cuisine est souvent citée parmi les plus saines du monde.

Manger sainement au Vietnam n’est pas difficile, les plats sont presque toujours préparés avec des ingrédients frais et la plupart des repas sont accompagnés d’une énorme assiette de légumes et d’herbes.

Pourquoi la cuisine vietnamienne est-elle saine?

La nourriture vietnamienne est l’une des plus saines et équilibrées du monde.

Les plats et les ingrédients utilisés peuvent couvrir tous les besoins alimentaires en protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux car il existe une grande diversité de produits agricoles. C’est cette variété qui fondent un mode de vie sain et équilibré.

La façon de manger est également un facteur très important pouvant influer sur la valeur nutritionnelle des aliments.

Manger avec des baguettes, utiliser plusieurs assiettes et partager avec les autres convives vous permet de manger plus lentement, de mâcher les aliments plus longtemps et, au final, de mieux digérer et assimiler les nutriments sans surcharger le système digestif.

Par conséquent, l’aspect social et culturel est une des raisons pour lesquelles manger à la vietnamienne est sain.

Or, la croissance économique a considérablement modifié la façon dont les Vietnamiens mangent en apportant des habitudes et des produits occidentaux.

Les habitudes alimentaires vietnamiennes modernes s’ajoutent de plus en plus de produits transformés, enrichis en nutriments artificiels, de «mauvais gras», etc. La cuisine vietnamienne demeure quand même saine tant qu’on mange des plats traditionnels.

Quelques plats vietnamiens parmi les plus sains

Goi cuon (rouleaux de printemps)

Remplie de légumes et d’herbes, une assiette de goi cuon est un choix délicieux et sain pour un apéritif.

Goi cuon (rouleaux de printemps)
Goi cuon (rouleaux de printemps)

Il est composé d’un tas d’ingrédients, tels que des feuilles de salade, des vermicelles, des crevettes et d’autres légumes verts, enveloppés dans du papier de riz.

Les goi cuon contiennent peu d’huile, presque zéro en gras et pourtant, ils ont de très bon goût. Essayez de ne pas confondre le cha gio ou le nem ran (nem frits) avec des rouleaux de printemps frais, car ils sont cuisinés dans un baquet d’huile.

Une assiette de goi cuon est servie avec une sauce au poisson et une sauce à l’arachide. La sauce de poisson est légère et fine, tandis que la sauce aux arachides est composée de pâte de cacahuètes et d’huile de coco. La sauce de poisson se marie le mieux avec ce repas.

Bonne adresse: 359 rue Le Van Sy, 13e quartier, 3e arrondissement, Ho-Chi-Minh-Ville, Vietnam

Goi tom (salade de crevettes)

Goi tom est essentiellement la version non emballée du goi cuon.

Goi tom (salade de crevettes)
Goi tom (salade de crevettes)

C’est une salade de crevettes contenant un large éventail de légumes sains, tels que le chou, le concombre, le radis blanc et même les piments jalapeno! Ceci est souvent commandé comme un côté et va bien avec un bol de riz gluant.

Pho (soupe de nouilles)

En général, la soupe aux nouilles est considérée comme saine.

Pho (soupe de nouilles)
Pho (soupe de nouilles)

Étant un bol de bouillon parfumé avec de la viande, des nouilles et des herbes, le pho est le plat de petit-déjeuner idéal pour bien commencer la journée.

Le pho n’est pas chargé de calories. Il regorge de fibres, d’antioxydants, de minéraux et de vitamines. Vous pouvez toujours réduire la quantité de graisse dans votre plat en demandant au serveur d’ajouter moins de viande.

Bonnes adresses: 

– Pho Ly Quoc Su, 10 Ly Quoc Sy, Hoan Kiem, Hanoi

– Pho Thin: 13 Lo Đuc, Hai Ba Trung, Hanoi

Chao ga (porridge de riz au poulet)

Dans de nombreux pays asiatiques, la porridge de riz ou congee est un aliment destiné aux malades car c’est facile à manger, à digérer et à absorber.

Chao ga (porridge de riz au poulet
Chao ga (porridge de riz au poulet

Le plat est préparé par la cuisson prolongée du riz dans de l’eau et en laissant les grains se désintégrer afin qu’ils deviennent une soupe épaisse. Des ingrédients supplémentaires peuvent être ajoutés, tels que des champignons, des haricots, des pois, ou même des herbes médicinales traditionnelles. L’ajout de la viande, comme du poulet déchiqueté, peut ajouter de la saveur.

Goi ngo sen (salade de racines de lotus)

Une salade est généralement saine et la salade de racine de lotus ne fait pas exception.

Goi ngo sen (salade de racines de lotus)
Goi ngo sen (salade de racines de lotus)

Riche en fibres et en vitamines, ce type de salade contribue à la santé de votre système de digestion. La racine de lotus est également connue pour avoir beaucoup d’avantages pour la santé, tels que réduire la pression artérielle, améliorer la digestion et réduire le cholestérol. Lorsque vous le mélangez avec des carottes, du porc, des crevettes et des herbes avec un assaisonnement approprié, vous aurez un bon repas pour la santé.

Gao luc (riz brun)

Riche en magnésium, le riz brun est un bon aliment pour votre cœur. Tout plat à base de riz brun est considéré comme étant sain.

Gao luc (riz brun)
Gao luc (riz brun)

Le plat le plus facile, ainsi que le plus courant, est le riz brun cuit à la vapeur. Vous pouvez facilement le trouver dans la plupart des restaurants végétariens ou végans. On le sert avec de la salade, de la viande ou mélangés avec des pois et des haricots.

Kho to (plats de pot en argile)

Au Vietnam, le poisson mijoté en pot d’argile et le porc en pot d’argile sont deux des plats les plus courants.

Kho to (plats de pot en argile)
Kho to (plats de pot en argile)

Les pots en argile ont la capacité d’absorber la chaleur. L’argile interagit également avec l’acidité de la nourriture et aide à neutraliser l’équilibre du pH. De plus, la nourriture prendra une douceur naturelle lorsqu’elle sera cuite dans un pot en argile et vous n’aurez pas à utiliser d’édulcorant supplémentaire.

Canh chua (soupe aigre)

Ce plat est originaire de la région du delta du Mékong au sud du Vietnam. Un tas d’ingrédients, tels que l’ananas, la tomate et les germes de soja sont ajoutés à un bouillon aromatisé au tamarin.

Le tamarin est ce qui donne à la soupe un goût acide. Le poisson et les crevettes sont généralement ajoutés pour donner plus de goût et de texture au plat. Les garnitures comprennent l’ail et les oignons verts hachés. Vous pouvez soit profiter du plat en guise de soupe, soit acheter des vermicelles de riz et en faire comme une soupe aux nouilles.

Rau muong (liseron d’eau)

Rau muong est un plat délicieux et souvent un favori. Il s’agit des légumes qui sont sautés à l’ail et que vous pouvez associer à du poisson cuit à la vapeur et à un bol de riz brun.

Rau muong (liseron d’eau)

C’est peut-être un peu salé, mais vous pouvez demander qu’il soit fait avec moins de sauce de poisson pour réduire la quantité de sodium. Les liserons d’eau et l’ail sont connus pour être riches en vitamines, minéraux, antioxydants et autres éléments essentiels pour chaque partie de votre corps.

Les fruits les plus sains au Vietnam

Situé dans la zone tropicale, Vietnam dispose une grande variété de fruits qui sont à la fois délicieux et riches en nutrition.

Le fruit peu connu «gac» (ou melon rouge), souvent surnommé le «fruit du paradis», est le fruit qui possède la plus forte concentration de caroténoïdes au monde (un précurseur de la vitamine A). Le gac contient 75 fois plus de lycopène (un antioxydant) que les tomates. Cela peut être considéré comme un super fruit. 

Si nous devions classer les fruits au Vietnam en fonction de leur richesse en nutriments, nous pourrions différencier:

– Les plus riches en vitamines et en antioxydants (litchi, ramboutan, céleri chinois, épinards de Ceylan, goyave, papaye, fruit du dragon)

– Ceux qui ont le plus de sucre (faites attention): graines de lotus, patates douces, taro, bananes, raisins, mangues.

– Ceux qui sont hydratants et moins sucrés: baies, melon d’eau, melons, agrumes (oranges, pomelo, citron, kumquat), pommes, carambole, fruits «gac».

Découvrir 6 fruits à gouter absolument pendant une voyage au Vietnam: http://www.platvietnam.com/les-fruits-a-gouter-au-vietnam/

Plus important que les qualités de certains aliments, c’est de manger suffisamment et régulièrement une plus grande variété de fruits et de légumes.

Si la cuisine vietnamienne vous intéresse, partir en voyage avec Asiatica Travel pour en découvrir davantage!

Notre agence locale de 20 ans d’expérience vous propose plusieurs circuits personnalisés permettant à déguster et à apprendre la recette de nombreux plats authentiques du Vietnam. 

Thai Property Group

2 réponses sur « La cuisine vietnamienne, saine et savoureuse »

Thailand, Vietnam est Laos, les cuisines sont vraiment bonne.
Je vie a Bangkok, qui n’est pas très loins de Saïgon. Pourtant on trouve ici plus facilement un macdo ou une pizzeria voir un tripo pakistanè qu’un resto vietnamien dans cette imence ville. Le petit nombre ètant gèneralement hors de prix, et qu’un pale hersate de se qu’on peut manger au Viètname.
Je trouve ceci dommage car je suis persuadè que nombreux thailandais adorerait cette cuisine. Elle pourait être aprècier comme l’edt aujourd’hui celle du Laos via l’Isan.

H Restaurateur sur bkk

Bánh xèo, plat très typique et même le Bánh mi bien préparé peux être une joie pour les papilles. C’est vraiment une cuisine très raffinée. Quant aux fruits, ce sont les meilleurs que j’ai mangé en Asie du sud-est, à part les noix de coco qui sont bien meilleures en Thaïlande. J’aime particulièrement la Sapotille.

Laisser un commentaire