Catégories
Culture

“Milli”, la rappeuse thaïlandaise qui décoiffe

Danupha «Minnie» Kanateerakul, alias Milli, 17 printemps et 1,7 million d’abonnés à sa chaîne YouTube (YUPP!) bouscule les codes du rap thaïlandais féminin.

Même si elle n’appartient pas à la mouvance du rap contestataire qui domine la scène en ce moment en Thaïlande, les paroles du dernier tube de Milli (75 millions de vues sur YouTube) tranchent avec le contenu habituel du rap féminin en Thaïlande.

Dans sa dernière vidéo qui date du mois de février et qui est toujours en tête des charts, Pak Khon (Calm Down), Danupha «Minnie» Kanateerakul, alias Milli, 17 printemps et 1,7 million d’abonnés à sa chaîne YouTube (YUPP!) se moque ouvertement de ses congénères qui se répandent en ragots et fausses rumeurs à l’école.

Certains passages de la chanson ont provoqué des réactions hostiles, car ils tranchent singulièrement avec le contenu “cute” ou romantique qui domine le rap féminin en Thaïlande.

“You seem high on birth control pills, Just go back to sleep,” (Tu as l’air défoncée aux pilules contraceptives. Retourne dormir).

“You are a miss or a bitch, only chasing boys,” (Tu es une demoiselle ou une salope, trop occupée à courir après les garçons)

“Nasty habit, always gossiping, faking it all for that ass-licking boy.” (Mauvaise habitude, toujours en train de ragoter et de bidonner pour séduire ce garçon lèche-cul).

Sur son nouveau single Sud Pang ( On Fleek ), elle a encore rompu avec l’orthodoxie du rap féminin thaïlandais en se moquant des normes de la beauté en vigueur en Thaïlande.

Milli partage avec sa mère originaire du sud de la Thaïlande une peau mate qui ne colle pas avec l’obsession de la peau blanche des Thaïlandais.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.