Indétrônable Mexico City : une fois de plus la palme d'or des embouteillages revient à la capitale mexicaine, qui devance de peu Bangkok.

Mais que fait la police ? Bangkok a pourtant tout fait pour empirer la circulation  avec notamment des déductions fiscales pour l'achat d'une première voiture sous le précédent gouvernement.

Le gouvernement thaïlandais avait alors remboursé 91 milliards de baht à 1,25 million d'automobilistes dans le cadre d'un programme de remboursement d'impôt pour l'achat d'une première voiture.

300.000 véhicules supplémentaires

Rien qu'à Bangkok, cette mesure avait permis de rajouter près de 300.000 véhicules supplémentaires dans les embouteillages de la capitale.

Les embouteillages de Bangkok représentent une perte d'environ 97 millions de baht (environ 2,5 millions d'euros) de carburant chaque jour en moyenne, soit environ 35 milliards de bahts par an.

Il y aussi un système de bus anarchique qui se distingue par la vétusté et la dangerosité :  la plupart des bus de Bangkok ont été mis en circulation avant la chute de Saïgon.

De nouveaux bus chinois ont bien été achetés récemment, mais ils sont bloqués dans la zone portuaire à cause d'un problème de paiement de taxes douanières....

227 heures supplémentaires dans les embouteillages

TomTom ( TOM2 ) a publié aujourd'hui les résultats du TomTom Traffic Index 2017 , le rapport annuel détaillant les villes du monde avec la plus grande congestion du trafic.

Mexico City conserve la première place avec les automobilistes de la capitale mexicaine qui consacrent en moyenne 66% de temps de voyage supplémentaire bloqués dans le trafic  (+ 7% de points de pourcentage par rapport à l'année dernière), et jusqu'à +101% pendant les périodes de pointe en soirée.

Une perte de temps qui représente 227 heures supplémentaires de temps de déplacement par année.

Viennent ensuite Bangkok (61%), Jakarta (58%), Chongqing (52%) et Bucarest (50%), les cinq villes les plus encombrées du monde.

Classement mondial des villes les plus congestionnées en 2016 (Congestion générale quotidienne - temps de déplacement supplémentaire - population de plus de 800 000 habitants):

1Mexico66%6Istanbul49%
2Bangkok61%7Chengdu47%
3Jakarta58%8Rio de Janeiro47%
4Chongqing52%9Tainan46%
5Bucarest50%dixPékin46%

 

En regardant les données historiques de TomTom, on constate que la congestion du trafic est en hausse de 23% globalement depuis 2008.

Mais il y a des différences importantes entre les continents. Entre 2015 et 2016, alors que la congestion du trafic en Amérique du Nord n'a augmenté que de 5%, celle de l'Europe a augmenté de 9%.

L'Asie et l'Océanie ont augmenté de 12%, tandis que l'Amérique du Sud est en hausse de 7% et l'Afrique de 15%. C'est une hausse mondiale de 10% sur 2015.