J’irai cracher sur vos tongs

Gilets jaunes, terrorisme, déchainements de violences : quelle image peut-on avoir de la France depuis la Thaïlande ?

Anuphong Seubsaman avait prévu de passer les vacances de Noël à Paris en compagnie de sa femme, mais après avoir vu les images des gilets jaunes et des casseurs sur les Champs Élysées, il a préféré se rendre à Strasbourg.

C’est là qu’il est mort sous les balles de Cherif C. « très connu des services de police et de justice ».

Fiché S comme tout bon futur terroriste qui se respecte, « il était surveillé pour radicalisation en détention et a fait l’objet d’un suivi par les services de la DGSI » a t-on également appris par la suite.

Quelle image auront de la France les Thaïlandais lorsqu’ils apprendront qu’un des leurs a été abattu en France par un individu dont le casier judiciaire porte 27 condamnations pour des faits de droits communs et qu’il a été incarcéré à plusieurs reprises ?

La France des gilets jaunes et des attentats

Pour les Français expatriés depuis plusieurs années il est devenu de plus en plus difficile de comprendre ce qui se passe en France, et de s’identifier avec ce pays.

Les liens avec la France restent souvent assez forts malgré l’expatriation, mais souvent l’incompréhension finit par s’installer en réaction à l’image catastrophique de la France à l’étranger.

Mais de quelle France parle t-on ? Celle dont “la culture rayonne à l’étranger” comme on nous le rabâche jusqu’à la nausée dans les salons de l’ambassade ?

Ou bien celle incapable de maintenir un semblant d’ordre dans sa capitale livrée aux casseurs.

S’agit-il de la France championne du monde de la pression fiscale, avec ses 5,2 millions de fonctionnaires ? Où encore la France dont la dette atteint 100% du PIB et qui n’a pas présenté un seul budget en équilibre depuis 1976 ?

Ou encore la France qui accueille un délinquant multirécidiviste (27 condamnations en 29 ans, excusez du peu) islamiste radicalisé fiché S dont le débordement de haine vient de coûter la vie à un Thaïlandais qui se croyait plus en sécurité à Strasbourg qu’à Paris envahi par les “gilets jaunes”.

Depuis une bonne décennie, c’est malheureusement la France déchirée par la violence sociale, écrasée par les impôts et meurtrie les attentats islamistes qui fait davantage parler d’elle.

La France “qui rayonne” appartient de plus en plus à un passé révolu, plus rance que France, un pays au bout du rouleau que 72% des jeunes préféreraient quitter pour aller voir ailleurs.

Force est de constater qu’en ce moment la France ressemble de plus en plus à l’image que Napoléon avait de son grand chambellan Talleyrand qu’il soupçonnait de trahison : de la merde dans un bas de soie.


3.8/5


(68 Reviews)

Laisser un commentaire

34,313FansJ'aime
182FollowersSuivre
2,565FollowersSuivre
33,917FollowersSuivre
1,527FollowersSuivre
352AbonnésSouscrire

Récents

0/5 (0 Reviews)
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}