Français arrêtés en Thaïlande : un horrible malentendu?

En fait il semblerait que l’histoire des sept jeunes Français arrêtés à Phuket, et accusés d’enlèvement et de séquestration ne soit qu’un horrible malentendu : en bref un banal problème d’adaptation aux coutumes locales.

D’après certains commentaires l’affaire qui fait tant de bruit sur les médias sociaux ne serait qu’un très ordinaire règlement de compte entre amis, une malencontreuse petite dispute dans une bande de jeunes de banlieue partis s’éclater en Thaïlande.

En effet les agresseurs connaissaient bien leur victime, puisqu’ils étaient en fait tous partis en vacances ensemble, venant de la même ville et du même quartier, et semble-t-il partageaient le même logement à Phuket.

«Une histoire de jeunes de quartier »

Ces jeunes de banlieue n’ont en réalité rien fait d’autre que de transposer leur mode de vie habituel en France, violence et petite délinquance au quotidien, pendant leurs vacances à Phuket l’île la plus célèbre de Thaïlande et particulièrement prisée des jeunes de banlieue.

D’après un article du Parisien

Des vidéos de la scène de violence ont circulé sur les réseaux sociaux. Elles ne révèlent pas un scénario très clair mais attestent l’agressivité de ceux qui retiennent la jeune femme. Il semble même que deux femmes soient retenues contre leur gré. Cris et grossièretés fusent. Une blonde parle d’une carte bleue disparue pendant la nuit. En claquettes et short bariolé, un jeune homme à la silhouette fine hurle sur une jeune brune en lui reprochant de voler, tout en l’insultant. Recroquevillée, elle essuie un coup au visage. Son nez est en sang…

Dans les zones de non-droit que sont devenues les banlieues françaises le fait de tabasser une femme pour obtenir quelque chose est un acte banal, qui ne se termine quasiment jamais par un dépôt de plainte.

Les menaces sur la victime, la peur des représailles sur les proches et la famille suffisent à faire taire la victime, qui en général risquerait beaucoup plus qu’une simple fracture du nez à vouloir défier l’autorité des petits caïds qui font la loi dans les cités.

C’est cette jeunesse, sans doute cet elle se sent mal considérée en France, qui a choisi la Thaïlande comme destination privilégiée pour venir passer quelques moments de détente bien mérités entre deux citations à comparaître.

S’ils ont de la chance les jeunes Français appréhendés à Phuket pourraient s’en sortir à peu de frais à condition que la justice thaïlandaise décide de considérer l’affaire comme une simple histoire de dette entre amis qui a mal tourné.

Dans ce cas ils ne risquent probablement guère plus qu’une amende, suivie d’une expulsion avec interdiction définitive de revenir en Thaïlande.

Dans le cas contraire et si les juges thaïlandais considèrent véritablement ce qui s’est passé comme un enlèvement et une demande de rançon, alors les vacances en Thaïlande de la petite bande de Villeneuve risquent d’être un peu plus longues que prévu.

Phuket, le paradis thaï des dealeurs de banlieue

La question qui se pose maintenant plus sérieusement est de savoir combien de temps la Thaïlande va accepter d’être le défouloir de la petite délinquance française sans prendre de mesures coercitives contre l’ensemble de la communauté française.

Quand on visite certains quartiers de Pattaya ou de Phuket on constate facilement les ravages occasionnés par un un certain tourisme français en Thaïlande.

Une tare qui n’a pas d’équivalent dans les autres pays européens qui envoient pourtant aussi des centaines de milliers de touristes en Thaïlande.

Un pays pourtant très accueillant, mais qui pourrait raisonnablement décider de restreindre l’exemption de visa de 30 jours accordée aux titulaires d’un passeport français, et qui permet à n’importe qui de séjourner en Thaïlande sans aucun contrôle préalable.

Récents

33,612FansJ'aime
183FollowersSuivre
2,038FollowersSuivre
1,405FollowersSuivre
337AbonnésSouscrire