Bangkok et Nonthaburi ont été déclarées temporairement zone d’épidémie de la rage  du 6 mars au 4 avril par le Département du développement de l’élevage (DLD).

Le directeur général adjoint de la DLD, Cheerasak Pipatpongsopon, a déclaré vendredi 9 mars que la déclaration de zone d’épidémie de rage temporaire signifiait que tous les chiens et chats errants seraient capturés par les autorités pour être vaccinés contre la rage et maintenus en quarantaine.

Les propriétaires de chiens et de chats doivent apporter leurs animaux pour la vaccination, à défaut de quoi ils encourent une amende de 200 baht pour chaque animal de compagnie dont ils ont la garde.

La DLD estime qu’il y a environ 3,4 millions de chiens et de chats errants en Thaïlande.

M. Cheerasak a assuré que les vaccins antirabiques du département qui ont été contrôlés par la Food and Drug Administration sont conformes à la norme.

Six cas de rage humaine ont été signalés à Bangkok depuis le début de cette année, mais il n’y a pas eu de décès, selon le ministère de la Santé publique.

Sur les six cas, deux ont été signalés dans le district de Bang Khen, deux dans le district de Bang Sue et un dans chacun des districts de Chatuchak et de Don Muang.

Le département de l’élevage thaïlandais a déjà déclaré 13 provinces «zone rouge» pour la rage après que trois décès dus à la rage ont été enregistrés depuis le début de l’année en Thaïlande.

À Bangkok, Mme Benjawan Sitchanasai, chef du bureau de la santé vétérinaire de la mairie, a déclaré que l’épidémie de rage reste stable, la plupart des animaux étant infectés étant des chiens errants et des chiens semi-errants.

La situation de la rage à Bangkok depuis 2013 est la suivante: 31 chiens enragés en 2013; 47 chiens enragés en 2014; 22 chiens enragés en 2015; 30 chiens enragés en 2016 et 47 chiens enragés en 2017.

 

Laisser un commentaire