Le Département de l’aviation civile va autoriser toutes les compagnies aériennes pour le transport de passagers, à destination et en provenance de U-Tapao, un aéroport militaire situé à 140 kilomètres au sud-est de Bangkok, pour résoudre le problème des passagers bloqués après la fermeture de l’aéroport de Suvarnabhumi par des manifestants anti gouvernementaux.

Toute compagnie aérienne prête à utiliser les installations d’U-Tapao, 140 kilomètres au sud-est de Bangkok, peut en informer le service directement.

Les services de transport logistiques U-Tapao l’aéroport seront assurés par Thai Airways, le transporteur national. Les pèlerins musulmans qui veulent effectuer un voyage de pèlerinage, vers l’Arabie saoudite peuvent déjà partir d’U-Tapao. Le ministère fournira également des transports de Bangkok à U-Tapao.

Environ 400 pèlerins musulmans de Thaïlande, qui ont été bloqués à l’aéroport de Suvarnabhumi au cours de l’occupation de la PAD, ont obtenu l’autorisation de partir d’U-Tapao pour la Mecque après avoir été approuvé par le Département de l’aviation civile.

L’aéroport d’U Tapao a été construit en 1965 par les Etats Unis comme base de départ des bombardiers à destination du Vietnam. Utilisé par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam, U-Tapao peut gérer une fraction seulement de la moyenne journalière de 100000 passagers qui utilisent normalement l’aéroport international de Suvarnabhumi.

Le Premier ministre Somchai Wongsawat a déclaré l’état d’urgence à Bangkok, dans les deux aéroports commerciaux et chargé de la police et certaines unités militaires de faire face aux manifestants qui occupent les installations.

«Il est nécessaire pour moi d’annoncer un décret d’urgence dans certains domaines, » a dit M. Somchai. « Il n’y a pas d’intention de nuire à qui que ce soit. »

Les manifestants ont promis de maintenir les aéroports fermés jusqu’à ce que le gouvernement démissionne.  Le ministre du tourisme thaïlandais, Weerasak Kohsurat, a déclaré que le gouvernement allait bientôt commencer à évacuer des milliers de touristes bloqués en utilisant des bases militaires à proximité de la capitale thaïlandaise.

0/5 (0 Reviews)

2 Commentaires

Laisser un commentaire